Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

L’Appel de la came : Ould Moloud, pour une dose de pouvoir, dialogue avec son Parrain…


A.O.S.A
Mardi 1 Octobre 2013 - 17:32


L’Appel de la came : Ould Moloud, pour une dose de pouvoir, dialogue avec son Parrain…
Quand le président de l’UFP ( Union des Forces du Pet  ou Union des Forces dupées ) se met à dialoguer franchement avec le pouvoir qu’il juge mafieux, c’est qu’il ne ressent plus les portées de ses paroles comme si autant devait en emporter le vent car comment peut-on traiter le chef de l’état de Parrain et les autres généraux de mafieux, et ce par écrit et de vive voix sur kassataya, et oser dialoguer d’élections en toute franchise avec ce pouvoir ? Quand le ministre de la communication confirme que la discussion fut franche cela signifie que l’UFP a dit que le pouvoir était mafieux ce qui ne semble pas déranger le ministre de la communication qui trouve que le dialogue commence franchement à moins que l’UFP n’ait tronqué sa langue de serpent devant les militants pour une langue de courtisane devant les représentants du pouvoir.
 
Comment un parti reconnu d’éminents intellectuels redoutables et redoutés comme le sont les Oulad Deymanes chez les arabos, comment un tel parti a-t-il pu se retrouver là à dire devant les militants les pires insanités à propos du pouvoir, puis venir tranquillement à la table cordiale du dialogue électoral ? Soit Aziz est un parrain et les généraux des mafieux comme l’a dit Ould Moloud sur Kassataya en parlant de 7 personnes en tout qui gèrent le pouvoir mafieux, auquel cas, il n’y a pas de discussion à avoir avec eux surtout pour participer aux élections qui conforteront le pouvoir, soit Ould Moloud n’est plus quelqu’un de sérieux car sa parole n’est que vent vu qu’elle n’engage à rien dès lors qu’elle peut dialoguer non pas pour amoindrir le pouvoir qu’elle combat prétendument mais pour le renforcer en participant aux élections et cela est valable pour les ténors de l’opposition radicale qui ont traité Aziz de parrain…
 
Prenons le pari que ce dialogue n’aboutira qu’à une seule chose que tous les camps semblent espérer : un nouveau report des élections qui permettra aux partis révolutionnaires de gratter un peu plus de privilèges indus depuis qu’ils font tout pour espérer voir perdurer cette situation à savoir une assemblée illégale selon eux sans qu’ils ne refusent leurs salaires et privilèges.
 
L’UFP prouve là combien est vraie leur réputation de politiciens à toutes les sauces et pour tous les coups quel qu’en soit le prix même moralement lamentable et criminel au chapitre de la crédibilité.
 
Le pouvoir lui ne s’en sort pas mieux à toujours revenir sur ses paroles et son engagement quitte à humilier ceux qui y croient notamment la CAP qui participa au premier dialogue en croyant naïvement damer le pion aux braillards.
 
Que vaut la parole du pouvoir quand il dit qu’il n’y aura pas d’autre dialogue ou que les élections seront reportées juste de trois semaines ? Mille fois les engagements du pouvoir se sont révélés n’engager que ceux qui y croient ; c’est le seul argument valable des opposants radicaux : ce pouvoir ne tient pas sa parole. 
 
C’est perpétuellement des attrape-nigauds qui font toujours autant recette. Pourquoi changer de glue avec des insectes qui en raffolent ?

lire la suite...
chezvlane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires