Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Kinross Tasiast aurait transmis une lettre de protestation au journal Le Monde Afrique


Economie
Mercredi 25 Novembre 2015 - 22:12

Selon des sources bien informées, la compagnie minière Kinross Tasiast aurait transmis une lettre de protestation au journal Le Monde Afrique contestant leur article« Kinross, en Mauritanie, la malédiction de la mine d’or de Tasiast »publié le 13 novembre dernier.


Selon cette lettre, « L'article contient de nombreuses et notables inexactitudes ainsi que des spéculations sans fondement présentées comme des faits.

L'article cite certains protocoles d'accord entre Kinross et le gouvernement mauritanien, en suggérant à tort qu’ils sont le fruit d'irrégularités. »
En effet, Kinross Tasiast assure dans sa lettre que « De tels protocoles d’accord sont au contraire une pratique courante au sein de l’industrie et sont parfaitement légaux en vertu des lois applicables, y compris la loi mauritanienne.

Ces accords compensent en toute légalité le gouvernement mauritanien pour les dépenses supplémentaires qu'il encourt en raison des opérations de Kinross en Mauritanie, comme par exemple la fourniture d'escortes par les services douaniers pour le transport des hydrocarbures, de l'or et des échantillons géologiques, et pour assurerla sécurité des employés et des installations de l’entreprise. »

Toujours selon la lettre « Alors que l’article du 13 novembre pointe la consultation par Kinross de conseillers juridiques externes comme preuve supposée que ces protocoles d’entente sont problématiques, cette consultation démontre tout le contraire. Kinross a entrepris des vérifications approfondies pour s’assurer de la conformité de ces accords avec toutes les lois applicables. »

La sociétéstipule qu’elle a toujours agi en conformité avec toutes les lois applicables et conformément au Code de déontologie et d'éthique de l’entreprise et ajoute que« Kinross estime avoir le soutien du gouvernement mauritanien pour agir de la sorte – Son Excellence le Président Mohamed Ould Abdel Aziz réitérant régulièrement auprès des investisseurs étrangers le fait que son gouvernement ne tolérera pas la corruption, une position que nous saluons vivement. »

La société assure aussi dans sa lettre qu’elle « continue de coopérer à une enquête de la Securities and Exchange Commission et le Ministère de la Justice des États-Unis, et n’a pas identifié de problèmes que l’entreprise croit susceptibles d’avoir un effet négatif sur sa position financière ou sur ses opérations – ce qui constitue un point essentiel que Le Monde Afrique a délibérément choisi d’omettre dans son article ».

La Société explique son silence concernant l’enquête en cours par le fait que « la nature confidentielle de l'enquête en cours nous impose de fortes contraintes juridiques quant à notre capacité à répondre publiquement. »

Pour rappel, l’article du Monde Afrique revient sur l’enquête de la Securities and Exchange Commission et du Département de la Justice des Etats-Unis sur des allégations de corruptions entre Kinross et des officiels mauritaniens. 
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires