Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Kickboxing : Un premier tournoi magistral


Sport
Dimanche 27 Mai 2012 - 16:47

Le premier tournoi de kickboxing en Mauritanie, a eu lieu ce samedi 26 mai au stade olympique de Nouakchott. Plus de 4000 personnes se sont massées dans l’enceinte olympique pour assister au premier événement sportif majeur dans le domaine des arts martiaux dans le pays.


Crédit : Noorinfo/Fatimetou Boughaleb
Crédit : Noorinfo/Fatimetou Boughaleb
«C’est un succès !» s’écrie en sueur dans le brouhaha des combats, Ely Cheikh Ould Hanena, président de la fédération mauritanienne de kickboxing.
«Nous avions commencé les préparatifs il y a deux mois, et finalement, au vu de la soirée, tant par rapport à la qualité des combats que la présence massive du public, c’est une réussite» continue le président de la fédération.

«Le seul sponsor de l’événement qui a daigné nous suivre et nous a fait confiance, la BMCI, a fait en sorte de tout mettre à notre disposition, dont une formation de nos juges et arbitres» explique Ould Hanena.

«Le comité de cinq juges et des deux arbitres des combats a été formé deux jours durant par un arbitre international égyptien de kickboxing» opine Boubacar Coulibaly, président du comité d’arbitrage du tournoi.

Sur le ring, les "highkicks" se succèdent aux "lowkicks", dans la pure tradition de cet art martial thaïlandais.

Lumières et combats

Amina Mint Mohamed Mahmoud.   Crédit : Noorinfo/Fatimetou Boughaleb
Amina Mint Mohamed Mahmoud. Crédit : Noorinfo/Fatimetou Boughaleb
Pour l’événement, les bouchées doubles ont été mises : des lumières fastueuses pour illuminer le ring, seize combattants pour quatre catégories, pour des combats engagés et ininterrompus. A la grande surprise des organisateurs eux-mêmes. «La plupart des combattants sont relativement jeunes, et le public, ni l’ampleur inattendue de l’événement ne les a intimidés» dit Boubacar Coulibaly.

Dans le public les cris d’encouragements fusent, et il semble apprécier les combats à leur juste valeur. «J’en voyais à la télévision, mais je ne savais même pas que le kickboxing était pratiqué en Mauritanie, et c’est impressionnant car ces jeunes sont bons, très bons même !» s’extasie Moustapha, un jeune venu de Dar-Naïm pour suivre les combats.

La surprise de la tournure de l’événement a tenu aussi à la présence de deux femmes-entraîneurs, en soi presque un événement pour une grande part du public, pour un sport d’impact tel que le kickboxing.

«C’est fou ! Vous les voyez dans les coins, pendant les pauses conseiller, mimer des coups aux combattants. Ça montre que les choses bougent dans ce pays quand même, mais que les faisceaux ne sont pas braqués où il faut seulement. C’est de bon augure pour l’avenir de ce sport, et ça montre une jeunesse mauritanienne ouverte sur le monde» affirme surpris Maïmouna Ndongue, étudiante à l’université de Nouakchott.

Plus bas, Amina Mint Mohamed Mahmoud, dans son jogging rouge, voilée, distille ses conseils à son poulain dans la catégorie des 60 kilos.
Pour elle, elle a d’abord adhéré à un art martial avec une «philosophie du don de soi, du sacrifice». «Tout ce qui manque aux citoyens et aux jeunes en particulier de ce pays. Voilà pourquoi ce sport devrait être plus diffusé dans une Mauritanie où le don de soi n’est pas encore ancré dans les cœurs» conclut-elle.

MLK

Crédit : Noorinfo/Fatimetou Boughaleb
Crédit : Noorinfo/Fatimetou Boughaleb

Crédit : Noorinfo/Fatimetou Boughaleb
Crédit : Noorinfo/Fatimetou Boughaleb

Crédit : Noorinfo/Fatimetou Boughaleb
Crédit : Noorinfo/Fatimetou Boughaleb

Crédit : Noorinfo/Fatimetou Boughaleb
Crédit : Noorinfo/Fatimetou Boughaleb

Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire