Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Kamal Okba, DG de Mauritel : "Les opérateurs en place ont permis, grâce à leur investissement et la diversité de leur offre de porter le niveau du taux de pénétration en Mauritanie à plus de 90% alors que la moyenne en Afrique est de 60%"


Economie
Jeudi 5 Juillet 2012 - 02:19

Directeur général de Mauritel depuis un an et demi, Kamal Okba poursuit la stratégie de la filiale mauritano-marocaine d'implantation durable et de couverture totale du pays. L'arrivée prochaine de la fibre optique sera un nouveau défi pour une petite révolution cybernétique mauritanienne, où cette fois la concurrence pour l'accès à internet sera plus ardue. Entretien.


Kamal Okba, à l'extrême droite
Kamal Okba, à l'extrême droite
La fibre optique est arrivée à Dakhlet-Nouadhibou depuis quelques mois, et on parle de la commercialisation de celle-ci bientôt. Cet évènement est-il lié aux problèmes de connexion internet intempestifs de ces derniers mois?


Mauritel consent des investissements énormes pour la réalisation de projets structurants visant principalement la fourniture de services compétitifs et de haute qualité à même de contribuer au bien être du citoyen mauritanien en général et de nos clients en particuliers.

Ainsi en 2009 Mauritel à mis en service un câble à fibres optiques entre Nouakchott et Nouadhibou. Cette liaison stratégique rajoutée à notre investissement en 2010 dans le câble sous marin ACE, permet de résoudre les problèmes induits par le fait à l’existence d’une seule liaison terrestre internationale passant par le Sénégal. Mauritel a aussi lancé en 2011, un grand projet de raccordement par câble à fibres optiques de toutes les villes sur la route de l’espoir à Nouakchott. Ce câble sera la 4ème sortie internationale à fibre optique de la Mauritanie.

En résumé, Mauritel, grâce à sa vision et ses investissements stratégiques est entrain de construire un vrai hub de télécommunication pour placer la Mauritanie comme pays de transit entre les pays du Nord de l’Afrique et de l’Europe d’une part et ceux de l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique Centrale d’autre part.

Ces connexions internationales permettront notamment de :

-  disposer d’une très grande capacité avec une excellente qualité de service pour répondre aux besoins de tout type de client en Mauritanie en termes de capacité et de sécurité du trafic Internet, voix, données et liaisons louées internationales

-  Sécuriser la connectivité internationale de la Mauritanie grâce à la connexion sur la fibre optique Inter Maghrébine et aux différents câbles sous marin qui relient le Nord de l’Afrique à l’Europe

-  Positionner dés maintenant la Mauritanie dans le « Marché de la capacité Internet » qui est l’avenir des TIC

-  Etre parmi les pays les plus connectés d’où la possibilité pour la Mauritanie d’être un vrai HUB avec des avantages très compétitifs par rapport aux pays de la sous région : ce qui permet d’être en mesure de proposer de la capacité aux opérateurs Télécoms de la sous-région (Mali, Sénégal, Burkina, Niger, Maroc….etc)

-  Faire bénéficier les clients en Mauritanie de tarifs compétitifs qui peuvent être obtenus grâce à l’accès à plusieurs câbles à fortes capacités

- Développer la compétitivité sous régionale de la Mauritanie dans un nouveau créneau des TIC qui est la location de capacité sécurisée pour les opérateurs de la CEDEAO ou du Maghreb Arabe

- Créer de nouveaux revenus à travers la location de capacité sécurisée pour les opérateurs de la sous région

A l’achèvement de ces projets, la Mauritanie jouera pleinement son rôle central dans la sous région dans le domaine des télécommunications et contribuera à la réduction de la fracture numérique dans toute la région Afrique.


L'autorité de régulation « épingle » souvent les trois opérateurs de télécommunications dont vous faites partie, pour "défaillance dans des proportions variables au niveau de plusieurs villes et localités par rapport à certains engagements en termes de qualité de service prescrits dans leurs cahiers des charges". Est-ce un problème insoluble?

L’amélioration de la qualité de service des réseaux de télécommunications est une démarche continue surtout pour un réseau aussi étendu que celui de Mauritel qui couvre plus de 90% de la population mauritanienne et s’étend à la quasi-totalité du territoire. C’est ainsi que Mauritel continue toujours d’investir fortement dans des projets de densification et d’optimisation de son réseau afin d’assurer une meilleure qualité de service pour ses clients dont une partie se trouve dans des zones difficiles qui relèvent normalement de « l’accès universel ». Dans cette recherche permanente pour mieux servir sa clientèle indépendamment des difficultés, Mauritel a entrepris un ensemble d’actions pour optimiser l’ingénierie de son réseau afin de minimiser l’impact des saturations et des pannes passagères qui sont à l’origine de certaines perturbations de la qualité de service.

Kamal Okba, DG de Mauritel : "Les opérateurs en place ont permis, grâce à leur investissement et la diversité de leur offre de porter le niveau du taux de pénétration en Mauritanie à plus de 90% alors que la moyenne en Afrique est de 60%"
Quelle est la stratégie de Mauritel dans les prochaines années pour consolider sa place de leader des télécommunications en Mauritanie?

Dans les marchés hautement concurrentiels comme celui des Télécommunications en Mauritanie, il est bien établi qu’il est plus difficile de conserver une position de Leader que d’y arrivé. Mauritel a su rester Leader du marché depuis plus de dix (10) ans grâce à un savoir faire et un encadrement approprié propices à mieux servir les Clients de Mauritel avec le souci permanant du développement du secteur et l’introduction des meilleures innovations dans le domaine. Pendant les prochaines années, les défis seront multiples et la stratégie de Mauritel, tout en mettant la satisfaction du Client au centre de ses préoccupations, tiendra compte des défis pour mieux préserver sa position de Leader.

On évoque depuis quelques semaines dans les centres d'analyse économiques, la fin du fameux âge d'or africain. Est-ce le cas en Mauritanie? Le taux de pénétration a-t-il atteint son seuil ici?

Malgré la taille limitée du marché mauritanien, les télécommunications ont connu une période de croissance similaire à celle des autres pays africains. Ce secteur soumis à plusieurs taxes sectorielles ainsi qu’à un taux de douane élevé, se trouve actuellement en phase de maturité où le maintien d’un niveau minimum de revenu nécessite plus d’innovation et d’efforts pour atteindre des niches rares.
Les opérateurs en place ont permis, grâce à leur investissement et la diversité de leur offre de porter le niveau du taux de pénétration en Mauritanie à plus de 90% alors que la moyenne en Afrique est de 60%.


Les clients se plaignent de la cherté de la minute de communication. Peut-on espérer une baisse des prix dans le court, moyen ou long terme?

Les clients bien avertis savent que grâce à la diversité des offres de gratuité et des services de Mauritel, ils bénéficient des tarifs les moins chers. C’est l’une des raisons qui fait que plus de 1.700.000 clients font actuellement confiance à Mauritel. Aussi il est important de noter que la minute de communication en Mauritanie est parmi les moins chères dans le monde et ce malgré que les charges liées au maintien d’une infrastructure télécom qui sont plus élevées en Mauritanie au vue de la superficie du pays, de la difficulté d’accès aux sites ainsi que le coût de l’énergie.

Mauritel est en quête permanente pour faire baisser ses tarifs afin que les télécommunications, qui sont véritablement l’outil de développement et d’épanouissement, soient à la portée de tout citoyen Mauritanien.


Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires