Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

KINROSS : Qui rachètera finalement la Mine de Tasiast ?


Economie
Mercredi 11 Avril 2012 - 11:55

Mais qu’est ce qui ne tourne pas rond à Kinross ? Après la chute spectaculaire de ses actions, c’est au tour de ses actionnaires de porter plainte contre le comité de gestion de l’entreprise (Voir l’article de Jedna Deida sur quotidien-nouakchott.com). Rien ne va plus, les dés semblent définitivement lancés.


KINROSS : Qui rachètera finalement la Mine de Tasiast ?
A la dernière conférence des mines à Hollywood en Floride, le mois dernier, l’avenir de Kinross a fait l’objet de beaucoup de spéculations, et les propos de Tye Burt, le premier responsable de la boite, qui a révélé que Kinross pourrait envisager la vente de son usine au Brésil, et même au Chili, a confirmé toutes les spéculations qui ne donnent plus cher de la peau de la société.
Les analystes financiers et les banquiers de la profession quant à eux tablent déjà sur le rachat du géant Canadien – par une OPA amicale ?

Qui des deux majors Canadiens Barrick Gold ou Goldcorp, les deux prétendants probables à l’acquisition de la mine de Tasiast ravalera les avoirs de son compatriote Kinross ? A moins qu’un troisième larron, l’outsider Américain Newmont Mining Corp ne vienne leur ravir la vedette ?

Il faut dire que l’affaire peut s’avérer juteuse : Kinross est le septième producteur mondial de l’or, et possède d’énormes réserves encore inexploitées, reparties sur les quatre continents, ce qui en fait une cible attrayante pour les trois plus gros producteurs, qui sont à la recherche de dépôts pour reconstituer leurs stocks.
Mais si l’affaire peut être juteuse, les obstacles à surmonter sont aussi de taille : couts élevés, réduction de valeur, chute d’actions, divergences d’actionnaires….la confiance des investisseurs largement sapée.

Qu’en pensent les trois prétendants à la belle promise ?

Barrick a acquis Equinox pour un montant de sept milliards de dollar, il y a moins d’un an, et une nouvelle grande acquisition pourrait faire grincer les dents des actionnaires.
Goldcorp a toujours martelé qu’elle préférait se concentrer sur la croissance de son entreprise dans les régions minières à faible risque, alors que certains actifs de Kinross sont situés dans des endroits politiquement risqués comme l’Equateur et la Russie.

Newmont, le deuxième plus grand mineur pourrait quant à lui être un prétendant plus que probable, parce que friand de nouveaux actifs et de nouveaux projets.
Quoiqu’il en soit les trois prétendants n’ont jamais souhaité s’exprimer sur ce qui d’ores et déjà ne pourra être qu’une OPA amicale.

Quoi qu’il en soit le sort de Kinross semble maintenant entre les mains d’une poignée d’actionnaires, qui à eux seuls totalisent 20 à 30% du stock, dans chacune des quatre sociétés minières. Kinross tient généralement son assemblée annuelle d’actionnaires dans la première semaine du mois de mai. Wait and see.

Hamzaa
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires