Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Journée mondiale de la lutte contre l’esclavage: "20% de la population mauritanienne soumise à l'esclavagisme", selon Birame Ould Abeid


Actualité
Mardi 18 Octobre 2011 - 17:00

Birame Ould Dah Abeïdi président de l’Initiative pour la Résurgence du Mouvement abolitionniste (IRA) est satisfait du combat mené par les anti-esclavagistes réunis au sein de l’organisation qu’il dirige. Le militant des droits humains l’a fait savoir ce mardi 18 octobre, journée mondiale de la lutte contre l’esclavage.


Autres articles
Journée mondiale de la lutte contre l’esclavage: "20% de la population mauritanienne soumise à l'esclavagisme", selon Birame Ould Abeid

«Grâce aux militants de l’IRA, la lutte contre l’esclavage est devenue un combat populaire. Ce n’est plus une lutte circonscrite à une élite. L’IRA a provoqué la psychose dans les rangs des esclavagistes et les a amenés à lâcher du lest», s’est réjoui d’entrée Birame Ould Abeid, lors de la conférence de presse, qu’il a animée ce mardi dans les locaux du Fonadh. Pour lui, le bilan positif réalisé par les abolitionnistes est le fruit de leur sens du sacrifice, de leur intégrité, et de leur courage physique. «Nous avons repoussé le marchandage proposé par le pouvoir pour continuer dans notre élan visant à déconstruire le système raciste et esclavagiste en place, cela malgré la répression aveugle et les emprisonnements arbitraires», dit-il en substance. Mais "pour autant le combat doit continuer, car ce sont quelques 600 000 personnes soit 20% de la population du pays qui sont soumis à l’esclavage" a continué le président de l'IRA.

Le dialogue national inclusif: «du pipeau»

L’Ira s’est attaqué au recensement en cours. «Ce dernier n’est que l’une des facettes du système raciste». L'Initiative a promis de se mobiliser de façon pacifique mais ferme pour faire libérer les citoyens qui ont été raflés le jeudi 29 août et les jours suivants, puis conduits en prison. Birame Ould Abeid a également appelé à la mobilisation contre le recensement. «Il y a eu des emprisonnements, des blessés, un mort, on ne saurait reculer», a dit pour sa part Djibril Diallo militant de l’Ira et de la dynamique Touche pas à ma nationalité. L’homme qui a séjourné douze jours durant dans un commissariat de Nouakchott pour avoir manifesté contre un recensement jugé discriminatoire a appelé tous les progressistes à "réunir leurs efforts pour empêcher le forfait que tente d’accomplir les autorités". Par ailleurs Ould Abeid s’est insurgé contre le dialogue national inclusif: "Ce n’est que de la poudre aux yeux. Par ce dialogue Ould Abdel Aziz cherche à gagner du temps, en semant la discorde au sein de l’opposition, il échouera, à l’image d’Ould Taya", dit-il.

Samba Camara

Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter
Les + populaires