Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Journée de la liberté de la presse : Les journalistes mauritaniens de plus en plus maltraités par les forces de l'ordre


Actualité
Vendredi 4 Mai 2012 - 17:33

Alors que la journée mondiale de la liberté de la presse a été célébrée hier jeudi 3 mai, avec notamment un ministère de la communication qui se gargarise d'aider le quatrième pouvoir à faire son travail, le syndicat des journalistes mauritaniens indexent les atteintes graves à la liberté d'exercer, notamment sur le terrain, en 2011 et 2012.


Autres articles
Journée de la liberté de la presse : Les journalistes mauritaniens de plus en plus maltraités par les forces de l'ordre
Une douzaine de journalistes ont fait l’objet , en 2012, de brutalités au moment où ils exercent leur métier, a indiqué, jeudi, Houssein Ould Meddou, président du Syndicat des journalistes mauritaniens (SJM) à l’occasion de la commémoration de la journée internationale de la presse. <br /> <br /> Cette journée commémorée, cette année en Mauritanie, sous le théme «La liberté des medias aide à transformer les sociétés ». Et si à cette occasion, hier jeudi, le ministre de la communication Habib Ould Mahjoub a expliqué qu'au "sujet de l'exercice de la liberté de la presse, les pouvoirs publics mauritaniens soucieux de préserver à la presse sa contribution au contrôle de l'action publique et à la consécration de la culture de la différence, pour mieux soutenir l' uvre de développement global, ont adopté une approche communicationnelle de nature à garantir la liberté des journalistes et à jeter les bases d'une presse juste, honnête et objective", sur le terrain les journalistes attendent de voir les résultats de cette symbiose annoncée. <br /> <br /> Dans un mot prononcé à cette occasion, Ould Meddou précise que "Sur 12 agressions visant des journalistes, 8 ont été perpétrées par la police, alors que les autres l’ont été par des personnes de milieux syndicalistes et estudiantins". Pour les agressions de la police, on se rappelle de celles encore récentes du rédacteur en chef du site Alakhbar en français, Abdoul Kader, de l'interpellation musclée de Dialtabé du Quotidien de Nouakchott, et de l'arrestation arbitraire, hier seulement le jour de la commémoration de cette journée, de Djibril Diallo. <br /> <br /> Le président du SJM souligne que l'organisation publiera, bientôt, "un écrit qui dénoncera l’ensemble des dépassements et brutalités dont font l’objet les journalistes au moment où ils mènent leur mission d’informer". <br /> <br /> Ould Meddou rappelle aussi qu’il importe que la haute autorité de l’audiovisuel (HAPA), organe régulateur de la presse «puisse se conformer à la loi sur la presse, notamment en ce qui concerne l’attribution des autorisations de diffusion". <br /> <br /> <b>Noorinfo</b>
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter
Les + populaires