Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Jour J : ce programme est tout sauf ce que j’avais imaginé…


A.O.S.A
Lundi 27 Octobre 2014 - 23:11


Jour J : ce programme est tout sauf ce que j’avais imaginé…

On s’attendait à un voyage lénifiant à la gloire des USA pour frapper les esprits des jeunes et moins jeunes journalistes du monde car nous venons bien des quatre points cardinaux or il n’en est rien du tout... Tout a commencé dimanche, avant le lancement officiel du programme, par un exposé magistral d’un monsieur, dont je ne peux pas donner le nom, car il s’exprimait librement sans aucun protocole ni langue de bois pour nous expliquer la mécanique du fédéralisme aux USA mais on peut peut-être dire qu’il est président  d’une société de communication offrant des services en diplomatie et en réseautage en matière de commerce international autant dire un expert de la mécanique institutionnelle et médiatique. Pour nous, un vrai cadeau d’honnêteté intellectuelle, d’où le Off comme s’il parlait à des clients qui auraient payé ses services mais s’exprimant sous le sceau de la confidentialité.


Nous avons été littéralement subjugués par l’exposé d’une heure car il nous a présenté la mécanique du système de sorte à renverser notre idée de la décentralisation telle qu’elle est pratiquée dans d’autres systèmes en vigueur sous les régimes parlementaire et présidentiel en Europe et qui n’est en fait qu’une déconcentration... Cet expert indépendant doit être invité partout en Afrique et dans le monde arabe et même ailleurs pour que le plus grand nombre sache, comment et combien, aux USA bien plus qu’ailleurs : tout le système ne tient que sur l’engagement du citoyen. Tout part du bas vers le haut et tout tient sur la volonté de la société civile organisée en ONG et autres forces de lobbying, de sorte qu’il ne reste que peu de champ libre au politique qui n’est finalement que l’exécutant de ceux qui ont financé sa campagne et se sont engagés à défendre sa candidature à savoir les volontaires téléguidés par ceux qui tiennent le nerf de la guerre électorale : l’argent.


C’est très compliqué à synthétiser en quelques lignes mais c’est tout simple quand on écoute cet exposé magistral où on finit par mieux comprendre qui est responsable de quoi dans la politique américaine car le président américain avant d’être indirectement président des citoyens américains, il est d’abord président des Etat-Unis : 50 états avec 50 constitutions totalement indépendantes du pouvoir fédéral qui n’a que 4 prérogatives  sur lesquelles tous les états doivent s’entendre : la défense, la monnaie, la politique étrangère et la 4ème que j’ai oubliée car je suis fatigué à cause du décalage horaire qui nous réveille à 3H du mat en croyant que c’est 8h puis on  reste debout jusqu’à la fin de la journée de rendez-vous vers 17H. D’où je sors à peine…


C’est un système tellement différent du nôtre et de celui du reste du monde démocratique, qu’il serait injuste de juger un président américain pour impuissance sur certains dossiers car il n’a pas le pouvoir de ses homologues, comme le président français par exemple. Cet intervenant nous a dit que 97% des américains ne savent rien de la politique étrangère américaine car ils délèguent cela à l’état fédéral, ce qui les intéresse c’est la politique intérieure. Cela explique beaucoup de choses… J’ai d’ailleurs demandé au monsieur, est-ce que cela n’est pas dangereux pour les USA vu l’implication des USA partout dans le monde non seulement pour des problèmes relevant de la sécurité nationale mais aussi de la défense des intérêts stratégiques ?


Il a dit que c’est en effet, selon lui, un problème majeur, qui fait actuellement l’objet de grands débats mais il a confiance aux USA dans leurs capacités à encaisser les enjeux de cette situation... 

Il nous a donc montré combien toute la démocratie américaine ne tient que sur l’engagement du citoyen et sa capacité à s’organiser pour défendre ses intérêts via des coalitions en vue d’un consensus mais tout part du citoyen. Par rapport à la nature des partis politiques européens, les partis américains sont des coquilles vides qui se remplissent de la volonté de ceux qui financent et qui s’engagent au plus près du citoyen. Ainsi plus les citoyens donnent de leurs sous pour votre campagne, plus ils iront voter pour vous…


Quant à la presse, il nous a expliqué quelque chose d’assez incroyable qui justifie pourquoi aux USA la liberté d’expression est totale : Pour les américains, il s’agit d’un droit naturel ! Donné du Créateur ! Aussi le restreindre revient à toucher à la volonté divine mais pour compenser cela, la société a ses garde-fous par un réflexe citoyen : ainsi dès que quelqu’un a un discours de haine raciale par exemple, tout de suite d’autres citoyens en face s’organisent pour faire entendre un autre son de cloche plus fort. On en revient toujours au premier pilier de la démocratie américaine : l’engagement du citoyen, d’où la force de la société civile.


Ainsi dans un pays pareil, et ce ne sont pas là les propos de l’expert mais les miens, la presse n’est pas le 4 pouvoir mais certainement le premier pouvoir aux USA et c’est dans ce cadre qu’il faut inscrire le programme que nous partageons actuellement car en ce qui nous concerne, il ne s’agit pas d’une façon de nous mettre dans la poche des américains qui n’ont que faire de notre anecdotique pouvoir nuisance ou d’influence, mais d’une sorte de « charité religieuse » consistant à soutenir partout dans le monde ce droit naturel qu’est la liberté d’expression en vue de promouvoir ce pouvoir tout puissant dans une démocratie décentralisée plus qu’ailleurs à savoir : la presse.


Je vous assure que je paierais une fortune pour que cet expert soit invité en Mauritanie pour débattre avec lui car il analyse l’articulation de la démocratie aux USA avec l’œil d’un chercheur doublé de celui d’un citoyen mais s’il se garde de nous donner son avis sur les dangers qui guettent le système, il nous donne une vision claire nette et précise de la mécanique, libre à chacun d’y voir ou non les failles et cela vaut le déplacement car c’est d’une complexité incroyable mais qui coule de source par la volonté du citoyen éduqué dès l’enfance à s’exprimer et défendre ses intérêts…


De là qu’aux USA, on est surpris de voir qu’en payant à la caisse, le prix n’est pas celui affiché en boutique nulle part jusqu’à la supérette car ici, ils ajoutent les taxes à la caisse pour que le citoyen n’oublie jamais qu’il paye des impôts afin qu’il demande toujours des comptes à l’Etat pour savoir ce qu’on fait avec son argent.


Quant à l’armée, il nous a bien expliqué que vu que les américains à 97% ne connaissent rien à la politique étrangère américaine, le soutien à l’armée est moins un soutien à la guerre qu’un soutien aux enfants du pays en danger quelque part : un fils, une fille, un époux, un frère etc.


Sans comprendre cette mécanique, on jugera toujours de travers tel ou tel dirigeant américain même si pour certains ils ne méritent aucune excuse. Il va de soi que la grande faiblesse d’un système décentralisé à ce point, avec une population ignorante de la politique étrangère où tout se joue dans un monde globalisé, c’est la toute-puissance de la désinformation des médias, désinformation active, volontaire par groupes de pression car ici la presse est une industrie comme une autre mais aussi désinformation passive par une adaptation des médias à ce qu’attend le plus grand nombre à savoir le divertissement...


De là les corollaires de la question que je posais à l’expert à savoir ce qui se passerait si le plus grand nombre venait à ouvrir les yeux du jour au lendemain en croyant comprendre ce qu’il ne pourrait pas encaisser du jour au lendemain sachant que tout le pays est armé ? De même, un tel système que la base peut facilement paralyser en toute démocratie, est-il réformable dans l’état de la toute-puissance des lobbies dont les intérêts ne sont pas toujours ceux du citoyen lambda ? Quant à l’Etat, ne lui reste-t-il pas que la peur pour faire adhérer  à la politique étrangère la masse ignorante des affaires étrangères même si cela va dans l’intérêt du pays ?


lire la suite voir les photos...

chezvlane


              

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires