Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Israel : un peu d’indulgence pour l’athlète égyptien…


A.O.S.A
Samedi 13 Août 2016 - 17:25


Depuis qu’il a refusé de serrer la main après son combat perdu contre le judoka israélien, l’athlète égyptien est voué aux gémonies partout sauf dans le monde arabo-musulman et encore même là, certains estiment qu’il eût mieux fait de boycotter le combat comme le font toujours les athlètes arabes quand le hasard du tirage les met face à face avec un sportif israélien.

 

A Rio, encore une fois, on a assisté à des incidents notamment des blessures curieuses d’arabe à la veille d’affronter un israélien. Le journal Le Monde rapporte :

 

«  Depuis le début des Jeux, deux autres incidents se sont produits. De gros soupçons pèsent sur la blessure mystérieuse d’une judoka saoudienne, dont le pays n’entretient pas de relations diplomatiques avec Israël. Peu avant son premier tour dimanche face à une Mauricienne, Joud Fahmy avait subitement déclaré forfait. Au deuxième tour, en cas de succès, elle aurait rencontré une athlète israélienne, Gili Cohen. « Les boycotts se font toujours d’un côté, en général au premier tour. Si maintenant, ils se font même dans l’optique d’un deuxième tour… », réagissait le journaliste d’Israel Hayom Michael Sagui.

Durant la cérémonie d’ouverture, l’incident diplomatique avait déjà été évité de justesse. Au départ : une erreur incongrue, celle du comité d’organisation, qui avait placé la délégation israélienne dans le même bus que son homologue libanaise. Le chef de la délégation de ce pays du Proche-Orient, Salim Al-Haj Nicolas, aurait refusé de laisser monter les athlètes israéliens, demandant au chauffeur de fermer les portes. Finalement un autre bus a récupéré la délégation. »

 

 

---------------------------------

 

Chacun a le droit d’avoir une opinion et même un avis sur le sujet.

 


Pour ma part, à mon humble avis, l’égyptien a eu raison de bout en bout. D’abord participer au lieu de boycotter comme adorent le faire certains car participer c’est toujours combattre dans le respect des règles de l’art. C’est toujours mieux que déclarer forfait or l’égyptien a combattu l’israélien en respectant les règles du jeu. A aucun moment, il n’a fait montre d’un esprit malsain pendant le combat.

 

A la fin du combat, il aurait pu serrer la main de l’adversaire mais il ne faut pas oublier qu’aux jeux chacun représente son pays et donc l’israélien représente l’état d’Israël qui face à sa gestion de l’occupation peut être considéré comme un état terroriste qui n’a jamais respecté aucune résolution de l’ONU à une époque où l’ONU n’était pas encore complètement neutralisée...

 

 

Aussi, ne pas serrer la main, c'est aussi une façon de créer un buzz planétaire pacifique pour ne pas que le problème palestinien sombre dans l’oubli. L’athlète a fait de l’activisme pacifique face à une tragédie humaine encore en cours menée par une théocratie qui applique la terreur au peuple palestinien. Peut-on lui reprocher cela par les temps qui courent ? Le fait qu’il ait accepté de combattre contre l’Israël est une marque de respect pour l’athlète mais il ne pouvait pas aller plus loin en faisant comme si de rien n’était même si l’Egypte n’a pas le bon rôle face au sort des palestiniens surtout à Gaza où l’Egypte, craignant Israël, a participé au bouclage de Gaza.

lire la suite...

chezvlane


              

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires