Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Israël frappe 300 cibles à Gaza, 17 Palestiniens tués dont des femmes et des enfants


International
Jeudi 10 Juillet 2014 - 11:55

L’offensive israélienne "Haie de protection", lancée il y a trois jours en riposte aux tirs de roquettes du Hamas depuis la bande de Gaza, s’est poursuivie dans la nuit de mercredi à jeudi, causant la mort de 17 personnes, dont des femmes et des enfants. En trois jours, près de 70 Palestiniens ont ainsi perdu la vie.


Israël frappe 300 cibles à Gaza, 17 Palestiniens tués dont des femmes et des enfants
La troisième nuit de l'opération israélienne "Haie de protection" aura été meurtrière : 17 personnes, dont des femmes et des enfants, ont été tuées, jeudi 10 juillet, dans des frappes contre la bande de Gaza. Un premier raid israélien a touché une échoppe de la ville de Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza et tué six hommes. D’autres frappes ont ensuite touché deux habitations et tué sept autres personnes, dont trois femmes et quatre enfants. L’occupant d’une maison a également trouvé la mort dans un raid sur le camp de réfugiés de Nusseirat. Enfin, jeudi matin, trois autres personnes sont décédées lors d'une autre opération et plusieurs autres ont été blessées.

Plus de 750 raids au total

L'armée a annoncé avoir visé plus de 322 cibles du Hamas dans la nuit dans la bande de Gaza, portant à plus de 750 le nombre de raids depuis le début de l'opération "Haie de protection" lancée, lundi 7 juillet à minuit. Des sites de lancement de roquettes, des tunnels et des postes de commandement du Hamas ont été touchés. Le porte-parole de l’armée israélienne a annoncé qu’Israël poursuivait l’opération pour mettre la pression sur le Hamas et n’a pas exclu l’hypothèse d’une opération terrestre, en dernier recours.

L'armée a annoncé que huit roquettes avaient été tirées de la bande de Gaza dans la nuit sur Israël sur un total de près de 300 depuis le début de l'opération militaire israélienne. Le Hamas, qui contrôle d'un point de vue sécuritaire la bande de Gaza, en posséderait près de 10 000 à Gaza, selon l'armée israélienne. Ce nouveau cycle de violences est le plus grave depuis une offensive israélienne contre l'enclave palestinienne fin 2012, dont l'objectif était aussi de faire cesser les tirs de roquettes. Il a été enclenché après le rapt le 12 juin dernier puis le meurtre de trois étudiants israéliens en Cisjordanie, attribué par Israël au Hamas, suivi de l'assassinat d'un jeune Palestinien brûlé vif à Jérusalem par des jeunes extrémistes de droite juifs.

Source:JeuneAfrique
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire