Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Investissements directs arabes : Les flux reculent en Mauritanie


Economie
Dimanche 5 Août 2012 - 12:17

Selon un Rapport publié par un institut arabe, l’Arabie Saoudite domine le peloton des pays arabes qui ont profité le plus de l’investissement direct au cours des dix-sept dernières années. Le Rapport indique que le flux de ces investissements directs a beaucoup reculé en Mauritanie, à l’heure où ce flux au niveau arabe a atteint la bagatelle de 6, 82 Milliards de dollars U.S en 2012.


Les investissements du Golfe ont reculé en Mauritanie depuis deux ans.
Les investissements du Golfe ont reculé en Mauritanie depuis deux ans.
Selon les données fournies par cette étude et dont les résultats ont été publié lundi 30 juillet dernier, les investissements directs arabes ont également reculé au Liban, à Oman, en Arabie Saoudite, en Somalie, au Soudan, en Syrie, en Tunisie. Dans trois pays arabes, Egypte, Qatar et Yémen, le flux des investissements a été jugé de positif.

Selon ce rapport annuel, le climat des investissements dans les pays arabes en 2011 révèle que le total des investissements directs a été de 6, 82 Milliards de dollars, selon des données officielles fournies par cinq pays arabes que sont l’Algérie, l’Egypte, la Jordanie, la Tunisie et le Yemen. Par rapport aux 12,5 milliards de dollars U.S, fournis par une dizaine de pays en 2010, la chute est importante.

Le Rapport qui s’est beaucoup amélioré structurellement, avec un focus sur le climat des investissements dans les pays arabes sur les plans politiques, économiques, sociaux et institutionnels, souligner que les flux d’investissement arabe bilatéraux ont atteint, au cours des dix-sept dernières années, entre 1995 et 2011, 178, 5 Milliards de dollars et ont concerné à hauteur de 82% du total, soit 144, 4 Milliards de dollars, sept pays que sont l’Arabie Saoudite, le Soudan, l’Egypte, le Liban, l’Algérie, Bahreïn et les Emirats Arabes Unis.

L’Arabe Saoudite vient en tête des pays investisseurs au cours de ces dix-sept dernières années, avec 47, 8 Milliards de dollars, soit 27%. Elle est suivie du Soudan avec 23,3 Milliards de dollars, puis l’Egypte, 19,9 Milliards de dollars, le Liban avec 14,8 milliards de dollars, l’Algérie avec 13,8 Milliards de dollars, Bahreïn, 13,5 Milliards de dollars, les Emirats avec 13%, le Maroc (6,5 Milliards), la Jordanie (4,6 Milliards), la Tunisie (4, 3 milliards).

Le Rapport indique que le flux des investissements arabes directs et bilatéraux ont doublé d’une manière général au cours des sept dernières années, notamment entre 2005 et 2011, soit une progression de 151,7 Milliards de dollars, avec une moyenne annuelle de 21,7 Milliards de dollars. Cela représente six fois le total des flux enregistrés entre 1998 et 2004.

Selon le document, un grand recul a été enregistré sur le plan des investissements directs étrangers vers les pays arabes (au nombre de 21), passant de 68,6 Milliards de dollars en 2010 à 37,4 Milliards en 2011. Les évènements politiques qui secouent le monde arabe seraient l’un des principaux facteurs explicatifs de ce recul, sans compter la crise économique et financière mondiale. A cela s’ajoute le recul de la région arabe dans l’investissement mondial qui est passé de 5,2 % en 2010 à 2,8 % en 2011. Le secteur des services est le plus grand bénéficaire des investissements directs arabes, suivi du secteur industriel, puis l’agriculture.

MOMS
Pour lauthentic.info
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires