Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Interview : Bocar Coulibaly "Nous n’avons que le football pour subvenir à nos besoins"


Sport
Jeudi 17 Mai 2012 - 23:45


Autres articles
Interview : Bocar Coulibaly "Nous n’avons que le football pour subvenir à nos besoins"
Ce n’est un secret pour personne, la situation des footballeurs du championnat mauritanien de football a toujours été désastreuse, et le silence complice de ces derniers est souvent pointé du doigt. Au sortir du match amical qui avait opposé la sélection nationale de Mauritanie à l’équipe des Diambars (1-1), le 1er mai dernier à Saly (Sénégal), le capitaine des Mourabitounes et du FC Tevragh-Zeïna, Bocar Coulibaly, avait accepté de se livrer en toute franchise au micro de Maurifoot.

 

 

Maurifoot : Bonjour Capitaine. C’est votre troisième match (2 défaites, 1 nul) depuis la nomination de Patrice Neveu à la tête des Mourabitounes. Quel bilan faites-vous du parcours de la sélection jusqu’à présent ?

 

Bocar Coulibaly : Nous n’étions pas bien préparés pour le match contre l’Egypte, car nous avions eu que deux jours de préparation. Nous sommes allés à Dubaï et nous avons logiquement perdu 3 à 0. Pour le match contre l’Iran, il y’avait du mieux. Nous avions entamé la rencontre avec le même rythme que la deuxième période face aux égyptiens. Nous avons raté beaucoup d’occasions et nous avons finalement perdu face à une grosse équipe. Pour cette rencontre face à Diambars, nous avons fait un bon résultat nul, ce qui prouve qu’il y a de l’évolution. Il y’a de l’espoir, si nous continuons sur cette voie avec ce coach et de bonnes conditions. Normalement ça ira. Parce qu’il faut se dire la vérité, il faut juste que les dirigeants mettent les moyens pour que ça marche.

 

Maurifoot : A votre avis, que manque-t-il aux joueurs mauritaniens pour enfin avoir des résultats sur le plan continental ?

 

Bocar Coulibaly : Selon moi il y a énormément de choses à faire. Mais ça dépend surtout des dirigeants qui doivent mettre les moyens dans notre football. Qu’ils comprennent que la situation des joueurs mauritaniens est précaire, car nous n’avons que le football pour subvenir à nos besoins. C’est inadmissible qu’un joueur mauritanien international, n’ait même pas un toit et un revenu mensuel honorable. Nous avons des familles, et nous devons les nourrir, donc pour qu’il y ait du changement il faut qu’ils nous aident et qu’ils mettent les moyens pour avoir un résultat.

 

Maurifoot : Pensez-vous que l’équipe nationale est capable de faire un bon résultat au tournoi de la Nakba (Palestine) ?

 

Bocar Coulibaly : Pour ma part j’ai confiance en mes joueurs et en mon coach et je sens que nous pouvons faire quelque chose en Palestine. Il faut surtout être patient avec nous. Malgré les défaites l’essentiel est d’être prêt au bon moment (Ndlr : Eliminatoires du Chan).

 

Maurifoot : Que pensez-vous du nouveau sélectionneur national M. Patrice Neveu ?

 

Bocar Coulibaly : Le coach fait du très bon travail avec nous. Il a réussi à nous avoir deux gros matches face à l’Egypte et l’Iran ce qui nous a permis d’engranger beaucoup d’expérience et de confiance. Petit à petit ça va venir et si les dirigeants le laisse travailler à sa façon, il pourra aller très loin avec l’équipe nationale incha’Allah.

 

« Propos recueillis par Brahim Sow Deïna »

maurifoot


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter