Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Intervention militaire au Mali : Léré abandonnée après les frappes françaises


Actualité
Dimanche 13 Janvier 2013 - 10:10

Une source militaire mauritanienne non loin de la frontière avec le Mali a évoqué le début d’un exode des populations civiles fuyant la ville de Léré après son bombardement par l’aviation française ce samedi. Dans le même temps, après sa défaite à Konna, les éléments djihadistes enverraient des renforts au front.


La ville de Léré
La ville de Léré
Cette source, qui a préféré garder l’anonymat, a affirmé, dans un contact avec Sahara médias, que « des dizaines d’habitants de cette ville ont commencé effectivement à fuir vers le territoire mauritanien », précisant que les autorités les ont accueilli dans l’arrondissement de Fassala en attendant de les acheminer vers les camps des réfugiés à Bassiknou.
Les avions français avaient accompli des raids sur une base aérienne qu’Ançar Edine utlisait dans la ville de Léré, à 70 km de la frontière avec la Mauritanie.

Dans le même cadre la Comité international de la Croix rouge avait mis en garde contre une catastrophe humanitaire au mali suite aux des derniers combats dans la zone de Mopti entre les forces gouvernementales et les groupes islamistes armés.

Et selon ce que rapportent des transporteurs et des commerçants qui participaient au marché hebdomadaire de la ville, située à quelque 200 kilomètres de la frontière avec la Mauritanie, les avions français ont pris pour cible une base militaire qu’Ançar Edine utilisait depuis qu’elle en avait chassé les combattants du Mouvement national pour la libération de l’Azawad (MNLA), il y a quelques jours.

Ces commerçants ont déclaré au correspondant de Sahara média dans l’est mauritanien, que ce raid a détruit les infrastructures qu’Ançar Edine utilisait en plus de de dépôts de munitions et de matériels. Les habitants ont ajouté que la base attaquée était vide de combattants partis vers le sud pour prendre part aux combats contre l’armée malienne soutenue par la France et ses alliés africains.

Le Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’ouest (MUJAO) a envoyé des renforts vers la zone de Konna où ont eu lieu, hier des combats entre Ançar Edine et l’armée malienne soutenue par des soldats français.

Une source de l’armée malienne a indiqué que celle-ci a débuté ce samedi une attaque contre le dernier des bastions des salafistes à Konna, ville qu’ils ont occupé jeudi dernier, pour pouvoir avancer vers le sud. Vendredi, l’armée malienne, soutenue par des hélicoptères français, a mené une contre-offensive pour stopper l’avancée d’Ançar Edine.

L’agence AFP citant une source malienne indique que l’armée malienne entame le nettoyage des dernières poches de résistance des islamistes aidée en cela par les militaires français.
Dans le même ordre d’idée Paris a envoyé des troupes d’élite pour prendre position dans la capitale malienne Bamako.

Sources : Saharamedias et AFP
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter
Les + populaires