Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Institut français de Mauritanie : Un club de lecture pour raviver le goût du livre


Culture
Mardi 24 Janvier 2012 - 12:18

Comment redonner le goût de la lecture aux jeunes générations ? C'est la question que se pose l’IFM dont la fréquentation de la médiathèque a décliné ces dernières années. Parmi les solutions, le lancement d’un club de lecteurs dont le but est de faire renaitre une passion du livre.


Institut français de Mauritanie : Un club de lecture pour raviver le goût du livre
Le documentaliste de la médiathèque, Ibrahim Cissé, un des gardiens du temps de l’IFM, en a fait une de ses priorités. Bibliothécaire à l’institut français de Mauritanie depuis 20 ans, Cissé avoue être au service du livre «irremplaçable» dans la construction de l'intellect d'un individu.

Ce natif de Tijikja qui n’aime pas les téléphones portables, a fait une partie de sa formation de documentaliste à Saint-Louis avant de regagner le pays dans les années 90.
Il a côtoyé plusieurs générations de lecteurs de l’IFM, autrefois CCF. «Une époque dont je suis nostalgique; les gens étaient plus actifs, plus dynamiques, plus mobilisés, plus passionnés de lecture» estime-t-il. «Valise-brousse», une bibliothèque mobile qui distribuait des livres dans les milieux ruraux mauritaniens pour les rendre plus accessibles, couronnait cette passion.

Ibrahim Cissé souhaite aujourd'hui que cette démarche «démocratique» soit renouvelée, pour permettre aux gens de revenir dans les bibliothèques. «Les outils de travail se sont modernisés , notamment avec l'introduction des nouvelles technologies des multimédias, et le chemin vers une certaine culture général semble aisée, mais c'est une fausse idée. Il faut suer pour la connaissance» argue le documentaliste.

Maintenant, avec «une bibliothèque plus riche», et surtout «plus spécialisée», les habitués de ce havre de culture, sollicitent plus les supports didactiques liés au droit ou à l’économie. «Ce sont surtout les étudiants qui nous fréquentent pour des livres qu'ils ont du mal à se procurer» affirme Cissé.

Un club de lecture pour raviver le goût du livre

Mais l'adaptation à tout ce nouveau contexte est à l’œuvre : malgré les nombreuses activités initiées à l’IFM, l’un des défis de cet établissement est l’attraction du public, à travers particulièrement une page Facebook "pour se mettre au niveau de ses potentiels futurs lecteurs", une offre de la buvette rénovée, et ce nouveau club de lecture, lancé le 12 janvier dernier.

Pour Aida Diallo, l’animatrice du club de lecteurs, cette idée de club est née du manque d’activités littéraires de la médiathèque, et parallèlement, du constat de la forte participation des jeunes lors de l'évènement culturel «lire en fête», ou des soirées de lecture sous la khaima. «Les jeunes ne lisent certes plus, mais des raisons sont là qui laissent penser qu'on peut leur remettre le pied à l'étrier» explique Aida Diallo.
L’objectif est de tisser donc des liens avec les potentiels lecteurs, en leur faisant découvrir le meilleur de l'univers littéraire, et en améliorant le partage des lectures effectuées, qui «pourra peut-être allumer une étincelle de curiosité pour le livre» espère l'animatrice.

Il s'agit aussi de partager des extraits de livres. Pour Oumou Kayri Konaté, 19 ans, étudiante en anglais, «c’est très important de lire, de se cultiver, surtout pour un étudiant».
Pour la petite Awa âgée de 10 ans, qui vient de s’abonner au club, l’appétit d'apprendre est déjà là, tenant un livre de la «bibliothèque rose» pour enfants, entre les mains. «C'est une démarche inédite en Mauritanie et géniale» exulte Ndeye Raki, qui estime que si certaines génération sont déjà sacrifiées, il n'est pas trop tard pour les plus petites, ou celles à venir.

Quan à Yacoub Moussa Ndiaye, «la lecture est un lien entre les gens, mais aussi les générations. Ce genre de club aide nécessairement à combler le manque de communication que l'on constate entre les générations, et à mieux se connaître».
En fonction de l’affluence, le club pourrait être organisé en groupe junior et senior. Une rencontre mensuelle, dont la prochaine séance est prévue le 23 Février prochain sous la khaima de l’IFM.

Awa Seydou Traoré
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter
Les + populaires