Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Incroyable : Dedew plaide coupable mais le ministère de l’intérieur refuse !


A.O.S.A
Dimanche 9 Mars 2014 - 23:14


Incroyable : Dedew plaide coupable mais le ministère de l’intérieur refuse !
C’est à peu près le singulier résultat juridique de la volte-face de l’Etat qui plaide désormais l’apaisement. Il a fallu réfléchir longtemps pour comprendre à partir du charabia présenté par l’Agence Mauritanienne d’Information à propos de l’ONG dissoute « Al Moustakbal ».  Pourquoi Dedew ce matin dans une interview accordée à un journal Koweitien est allé crier haut et fort qu’il est bien le président fondateur de cette ONG pour la culture, l’éducation, la science et la prêche ainsi que toutes les organisations affiliées ? On le comprendra aujourd’hui grâce à l’enquête de l’AMI qui a contacté le ministère de l’intérieur. 
 
Ainsi, dès hier le député de tawassoul Mohamed Mahmoud Ould Seyidi, par ailleurs dit-on leader d’une cellule des frères musulmans, s’est adressé aux médias en tant que secrétaire général de l’ONG fermée Al Moustakbal. Apparemment le ministère de l’intérieur a découvert, certainement après coup, qu’officiellement il n’y a aucune trace légale de ce député qui se dit secrétaire général ni de Dedew dans le récépissé accordé par le ministère. Ainsi pour l’Etat, ce député est un secrétaire général fantôme de même que le président Dedew.
 
Mais ce n’est pas tout. Comme le dit l’AMI, en plus il n’y aurait aucune mention du mot « prêche » dans les statuts fondateurs de l’ONG, c’est ce qui a motivé sa fermeture si on en croit la suite de l’article de l’AMI qui énumère les raisons pour lesquelles l’Etat peut dissoudre une association notamment quand elle participe à des manifestations menaçant l’ordre public. Ainsi si le ministère dissout l’ONG c’est qu’il estime qu’elle est mouillée dans les dernières émeutes.
 
C’est là le plus incroyable car pendant que le ministère dit qu’il n’y a aucun rapport entre elle et le député de Tawassoul qui se dit secrétaire général ni entre elle et Dedew, les deux crient haut et fort qu’ils sont responsables ! C’est ce qu’a dit Dedew dans l’entretien avec le canard Koweitien où il affirme qu’il est président et membre fondateur de cette ONG qui a pour but aussi le prêche !
 
Ainsi pendant que l’Etat fait tout pour leur éviter une convocation à la justice pour répondre de leur responsabilité de patron d’une ONG dissoute car mouillée dans des émeutes qui firent un mort, pendant ce temps le député dit «  je suis le secrétaire général » et Dedew crie «  je suis le président et membre fondateur ».
 
C’est incroyable. 
 
Or si le député de Tawassoul est le secrétaire général de l’ONG et si l’ONG est mouillée dans les émeutes selon l’Etat alors Tawassoul est mouillé dans les émeutes et si Tawassoul est mouillé dans les émeutes alors les accusations d’avoir fomenté l’affaire du coran, telles qu’elle furent lancées par le ministre de la communication, touchent désormais sans mystère Tawassoul de l’aveu de l’enquête de l’AMI qui explique pourquoi l’ONG fut dissoute et de l’aveu du député d’être toujours secrétaire général sans parler de Dedew.
 
Ainsi cette affaire d’ONG censée noyer l’affreuse affaire du coran déchiré y ramène tout droit car un coup du sort.
 
Ce n’est pas fini.

lire la suite...
chezvlane


              

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires