Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Ils vous prendront tout, même vos rêves…


A.O.S.A
Lundi 5 Décembre 2011 - 16:15


Ils vous prendront tout, même vos rêves…
Il était cette fois un ami qui avait un rêve ; pas un rêve fragile, ni un rêve impossible, juste un rêve de père de famille bien inspiré ; un rêve pour ses efforts, un rêve pour ses partenaires, un rêve pour son pays : quand le pouvoir a vu que ce rêve prenait racines, le pouvoir vint, comme si de rien n’était, approcher le rêveur comme pour lui dire «  que votre rêve est beau, que votre rêve est utile, que votre  rêve mérite sa chance ».
 
Le rêveur qui n’en demandait pas tant, lui qui pensait que son rêve était trop moderne pour ce pays, cru naïvement qu’on lui donnerait sa chance, lui dont le rêve est un rêve pour tous. C’est alors que le pouvoir annonça publiquement que ce genre de rêve sera bientôt possible pour les plus méritants, les plus professionnels. Notre ami le rêveur, rêva encore mieux ; il rêva jour et nuit de voir son rêve passer du ciel à la terre surtout que le pouvoir lui fit une marque indélébile de reconnaissance.
 
C’était compter sans le goût de la trahison du pouvoir. Il existe dans ce pouvoir des gens tellement pervers qui ne peuvent obtenir d’orgasme qu’en écrasant un rêve inoffensif ! « Dieu le fracas que fait un poète qu’on tue ! » disait l’autre en parlant de ceux-là dont « tremble un poignard quand leur main l’a touché ». Ceux-là, ils sont aujourd’hui au pouvoir, ce n’est plus les crimes par la corde et les cris, par le sang et la torture, non ! car de tels sévices sont contre les hommes forts ! Aujourd’hui, la génération sacrifiée, à l’autel de ces petits types, n’avait plus que ses rêves jusqu’au jour où le pouvoir militaire civilisé et sa horde de civils militarisés ont compris que pour régner complètement il faut tuer surtout les rêves !
 
De là que ce pouvoir sait si bien faire des crimes atroces sans bruit, des crimes sans trace, des crimes sans témoin que le cœur brisé du rêveur qu’on éduque ! Ce crime est si intime, si personnel vu qu’il touche aux rêves, que le rêveur le ressent comme un meurtre, comme un inceste comme une torture savamment orchestrée avec sans autre témoin que le rêveur et son rêve qui s’effondre. Le bourreau quant à lui, celui qui de loin tue vos rêves, vous tue une seconde fois par la facilité avec laquelle il écrase votre rêve presque par inadvertance souvent sous les pieds d’un autre que lui, un sale type de préférence.
 
Alors le rêveur seul avec son rêve brisé sur les bras découvre combien son rêve n’était qu’une folie dans un pays où les rêves propres ne sont pas permis. Vous avez le droit de rêver à une faveur, vous avez le droit de rêver à moins d’injustice, vous avez le droit de rêver à vivre en paix tant que vous restez à votre place d’esclave mais essayez de rêver à créer, rêver à construire quoi que ce soit qui puisse avoir le moindre rapport avec vos citoyens qui ce soit par les médias, le commerce, le divertissement, ou même la politique, rêvez à vous élever avec pour seule force votre talent, votre bonne foi, vous découvrirez vite que vos rêves ne doivent pas aller plus haut que la fange qui les entoure, celle des gens qui tiennent toutes les dimensions de votre vie et de celles de vos enfants du salaire que vous recevez, à la santé et à l’éducation jusqu’au droit aux rêves.
 
En Mauritanie vos rêves doivent être pleins de cupidité, de trahison, d’hypocrisie, de mensonges, d’envie, de jalousie ou ne jamais dépasser le plancher de la survie alimentaire sinon ils deviennent des cauchemars car qu’y a-t-il de plus affreux, de plus cauchemardesque qu’un rêve qui explose non pas parce qu’il était insensé ou délirant mais juste car il était trop beau pour avoir le droit d’être rêvé aux pays des tueurs de rêves.
 
Après avoir brisé l’opposition des anciens, après les avoir baladés, corrompus, divisés, le pouvoir militaire s’est affiné, sûr de sa force, il n’a plus besoin de briser les hommes car les hommes ont vieilli quant au reste, leur descendance, le pouvoir leur a volé leurs rêves ; de là que même si demain vous venait un homme propre, convaincu et décidé à se battre pour le bien commun, personne n’y croirait vraiment et chacun lui ferait un procès d’intention signifiant qu’il serait propre par défaut car les statistiques en la matière sont sans appel :
 
S’ils ne sont pas corrompus, les opposants se sont alliés à des corrompus car leur haine du pouvoir semble justifier toutes les alliances même contre nature en oubliant qu’ils faisaient là le jeu des tueurs de rêves ! Bilan, les jeunes ayant besoin d’y voir clair ne comprennent plus rien, on leur demande de ne plus voir les choses comme s’il y avait le bien d’un côté et le mal de l’autre, il leur faut tout de suite réaliser sans palier sans droit à la jeunesse que tout est devenu gris au sens ivre du terme !
 
C’est là le plus grand désastre moral de ce pays ! Aucun leader de l’opposition qui n’ait à ce jour reçu dans ses rangs des corrompus ou pourris notoires, aucun qui n’ait pas flirté avec le pouvoir militaire directement ou indirectement sans parler de ceux comme Messoud dont le parti a divorcé avec l’opposition et le pouvoir plus de trois fois ce qui en terme de charia obligerait le parti à découcher à l’étranger pour revenir ensuite sur la scène politique.

lire la suite...

 
chezvlane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires