Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Ils arrivent, ils arrivent les barbus !


Tribunes
Mercredi 20 Juin 2012 - 10:03

Les barbus appelés diversement selon les nuances, frères musulmans, fondamentalistes, etc, ne finissent pas de s’imposer et d’exporter leurs doctrines.Dans le monde arabe, ils ont bravé les régimes les plus répressifs, en Tunisie, au Maroc et en Egypte en Libye, en Syrie, en Mauritanie et dans bien d’ autres pays où ils ont été pendant des années persécutés et poussés à l’exil. L’histoire est aujourd’hui en train de changer et le vent du printemps arabe tourne en leur faveur.


Abdallah Djaballah, président du parti islamiste FJD: «Ces élections constituent  une agression contre la volonté du peuple». Crédits photo : FAROUK BATICHE/AFP
Abdallah Djaballah, président du parti islamiste FJD: «Ces élections constituent une agression contre la volonté du peuple». Crédits photo : FAROUK BATICHE/AFP
Plus d’un observateur pense que les islamistes sont en passe de récolter les fruits de leur lutte farouche en renversant les cartes politiques dans le monde arabe. Aucun pays de cette zone n’est épargné par cette vague déferlante des frères musulmans. La Mauritanie considérée comme l’exemple d’un islam malékite tolérant est traversée par le courant islamiste sous ses différentes formes.

La présence d’une formation politique d’obédience islamiste modérée sur l’échiquier national s’était faite de manière apaisée mais avec la montée des courants fondamentalistes , les rapports entre ce parti et le pouvoir ont connu quelques zones de turbulences si bien que les leaders de Tawassoul sont sous le viseur des autorités. Mais ayant compris la logique du pouvoir, les islamistes modérés tentent de ne pas trop céder aux manipulations pour préserver leur parti d’une éventuelle mesure d’interdiction. Tawassoul de jemil Mansour tente de calmer le jeu tout en se servant du parapluie de la démocratie pour exercer ses activités en toute légalité.

Les autres islamistes qui prônent l’action armée ne trouvent de solutions que dans la guerre sainte pour « purifier les institutions » et instaurer un Etat islamiste radical. Les prêches dans les mosquées ont joué un rôle d’accélérateur dans la propagation du discours pur et dur d’un islam orthodoxe qui interdit notamment la présence ostensible de la femme ainsi que le non port de la barbe considéré comme un mépris pour la masculinité. Une grande partie de l’opinion mauritanienne est sensible aux évolutions des révolutions islamiques dans le monde.

Des élans de soutien aux candidats barbus sont très visibles. Des marches de solidarité au candidat des barbus en Egypte ont eu lieu dans les rues de la capitale pour saluer la victoire aux élections dans le pays des pharaons d’un frère. Tout près de nos frontières la présence des Ansar Eddine au nord du Mali est un signal adressé à la Mauritanie plus que jamais exposée aux pressions des Salafistes déterminés à avoir une zone libre pour étendre leur croisade dans le sahel depuis la Mauritanie ! Cette guerre a depuis longtemps commencé ! La Mauritanie a beau résister aux intrusions de ces bandes armées, elle finira par craquer un jour. Les islamistes arrivent à grands pas !

Cheikh Tidiane Dia
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter