Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Il y a urgences !


Actu Mauritanie
Vendredi 18 Mai 2012 - 11:13


Il y a urgences !
Il y a urgence à sortir le pays de l’impasse politique qui expose chaque jour la Mauritanie à une situation d’incertitudes dont certes sont responsables tous les acteurs politiques, mais qui interpelle au premier chef le président de la République.Cette urgence se fait d’autant plus ressentir que les conséquences qui peuvent en résulter sont fatales pour le présent et l’avenir du pays.Quand l’urgence politique ne trouve d’autres solutions que les marches de protestations qui se suivent et se ressemblent ; quand les pôles politiques se multiplient non pas pour apporter des réponses…

appropriées à la crise qui perdure, mais pour se positionner sur un échiquier en lambeaux ; quand le camp de la majorité se mobilise pour contrecarrer le camp adverse ; quand la COD demande avec insistance le départ du président de la République, l’urgence est bien là ! Mais il parait de plus en plus évident que l’obstacle à la recherche de solutions durables résulte du fait que le pouvoir ne veut pas lâcher du lest en donnant le temps à toutes les forces politiques en présence de se concerter dans leurs contradictions pour tenter de rapprocher leurs positions.

Le problème est que le pouvoir ne veut pas ouvrir un dialogue bien réel où toutes les questions soient abordées sans complaisance ni tabou ; mais le problème aussi est que l’opposition non désirée par la majorité au pouvoir s’enferme dans ses arguments classiques auxquels elle tient fort pour rejeter toute autre condition qui ne réponde pas à ses aspirations et sa vision du dialogue sincère. Il y a urgence sur le plan éducatif face à un système d’enseignement en déperdition que ni les reformes brocardées par des experts en tripatouillage, ni le refus de faire un diagnostic objectif pour trouver des remèdes qu’il faut ne participent à assainir le secteur. L’université de Nouakchott, l’iséri sont en proie à des violences qui élisent domicile dans les campus avec leurs lots d’arrestations. Les seules réponses apportées par la tutelle est de dénaturer la grève de ses objectifs pour chercher à noyer le poisson dans les eaux politiques. Il y a urgence dans la résolution du chômage qui frappe des milliers de diplômés ou non sans avenir, sans espoir.

Ces jeunes qui ne savent plus à quel saint se vouer dans une conjoncture des plus difficiles. Il y a urgence à stopper les prix des denrées de première nécessité qui sont hors de portée des bourses moyennes et faibles. Le programme « Emel » est la carte sociale utilisée par le pouvoir pour se montrer clément et solidaire avec les pauvres. Cet argent aurait suffit pour subventionner les denrées de base en imposant des contrôles systématiques des prix. Il y a urgence à sauver un cheptel en train d’être décimé par une sécheresse impitoyable qui arrache aux ruraux ce qu’ils ont de vital. Il y a urgence à lutter contre toutes les pratiques mafieuses qui étalent leurs tentacules en causant d’énormes préjudices à la morale. Il y a urgence à régler l’épineuse question de l’esclavage qui fait des remous suite à l’arrestation de Biram Ould Dah après l’incinération des livres Malékites. Il y a urgence à prendre des mesures d’accompagnement pour les rapatriés qui vivent dans des conditions précaires. En réalité tout est urgence dans un pays bloqué par l’entêtement de ses dirigeants à renoncer à leurs intérêts personnels au profil de l’intérêt général.
Cheikh Tidiane Dia
le-renovateur.com


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires