Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Il n’y a que ces deux choses qui m’aient choqué dans ce pays en 2014…


A.O.S.A
Vendredi 18 Avril 2014 - 04:18


Il n’y a que ces deux choses qui m’aient choqué dans ce pays en 2014…
La première fut la façon dont toute la classe politique, intellectuelle, toute la société civile a abandonné le jeune forgeron à son sort avant de ne réagir pour certaines organisations qu’après coup ce qui est toujours mieux que rien. J’ai été choqué par le nombre d’intellectuels mauritaniens bilingues qui ont refusé de traduire les textes du forgeron prouvant qu’il n’y avait pas d’apostasie. Il a fallu attendre une poignée de gens courageux dont les responsabilités les obligent à garder l’anonymat pour qu’on ait une traduction des propos du jeune forgeron désigné à la vindicte publique et au lynchage médiatique avec la bénédiction du chef de l’Etat, victime certainement de ses conseillers marabouts car lui-même ne peut pas lire ni comprendre parfaitement les textes en arabe du militant forgeron, et l’accusation sordide de la présidente de la Commission Nationale des Droits de l’Homme qui depuis se pavane  à Genève en toute impunité sans personne pour lui rappeler son forfait.
 
Nous n’allons pas revenir sur les ressorts de cette fuite silencieuse de l’intelligentsia mauritanienne avec pour cerise sur le crime, un journaliste mauritanien, prix Unesco, qui parla de faire respecter la loi à propos de l’apostasie pour calmer les foules. Chacun sait ce qui s’est passé et ceux qui ont défendu la vérité dans cette affaire sont une poignée de francophones sur internet. Nous savons désormais qu’en Mauritanie en 2014, on peut laisser quelqu’un être condamné à mort sur dénonciation calomnieuse avec la bénédiction de la démission des intellectuels mauritaniens surtout marabouts qui savent que ce crime est commis au nom de l’Islam qu’ils abandonnèrent avec une complicité passive aux jeux de ceux que le jeune forgeron accuse de manipuler l’islam pour leurs seuls intérêts car sa première phrase fut de dire aux forgerons comme une révélation après un terrible conditionnement « chers frères, il n’y a pas de castes en religion ! ».
 
Dieu suffit pour témoin... Tellement que quelque temps ensuite, nous l’avons dit, tous ceux qui ont trempé dans ce lynchage à savoir le pouvoir et les mollahs se sont retrouvés englués dans une autre affaire, celle d’un coran déchiré qui mit le feu aux poudres pour finalement se terminer en queue de poisson dans un silence coupable collectif qui classa l’affaire sans que l’on sache si l’imam arrêté dix jours fut gracié ou blanchi. Affaire classée or elle est plus grave que celle du jeune forgeron qui a écrit que nul n’aime le prophète PSL plus que lui.
 
Le deuxième événement qui me choqua plus que tout, c’est cette affaire de visa pour un franco-mauritanien de 6 ans qui commença par une bêtise de l’ambassade à Abidjan à savoir demander une lettre du père visée par le ministère des affaires étrangères qui, contacté par des gens importants, estima qu’aucune lettre d’invitation non écrite sur un papier avec en-tête d’une entreprise ne sera visée.
 
Que faire alors pour qu’un père puisse avoir le droit de faire venir son fils ? Quelques hauts responsables proposèrent d’aller inventer au père une entreprise et faire viser cela par le ministère qui bien sûr sachant que le père n’est pas un inconnu pourrait dire qu’il s’agit là d’un faux et usage de faux.
 
Devant la bêtise de la situation, un ministre fut contacté et au lieu de faciliter les choses en demandant à ses services de contacter l’ambassade pour savoir de quoi il s’agit ou du moins trouver un moyen pour sortir de cette affaire facilement à savoir viser la lettre et laisser émettre le visa, le ministre imagina une opération commando à savoir faire venir le petit sans visa et faire sur place les interventions d’usage.
 
La dynamique qui commença par des directives administratives stupides, prit une autre ampleur avec la paranoïa de l’administration pour finir par une haine contre ce père qui refuse de faire une opération commando et qui réclame un droit simple déjà accordé au grand-père français quand il invita sa fille et son petit-fils.
 
J’ai été choqué par la suite des événements car je pensais que sitôt arrivée sur le net, une affaire si banale, si claire allait trouver une issue simple avec quelqu’un qui me donnerait un coup de fil en disant « lekhbar chinehi ? » et qui donnerait les instructions pour que cette affaire soit réglée en prenant les dispositions pour que l’administration gère autrement un cas pareil.
 
Personne n’a jamais appelé pourtant Dieu sait que la famille connaît du monde sans parler du président de la CENI dont les proches collaborateurs et même les ministres devraient éviter à son petit-fils une situation pareille. Pas un coup de fil, personne ne bougea.
 
J’ai été très choqué car j’ai fini par comprendre qu’au-delà d’une réelle impuissance collective face au système Makhzenien auquel la famille n’appartient pas mais qui seul permet de régler ce genre de chose, au-delà de ça, j’ai senti qu’au plus haut niveau de l’Etat une volonté manifeste d’humilier tout le monde. Chose qu’ils ont réussie à merveille surtout car j’ai porté sur la place publique l’incompétence de ces gens-là.
 
Ainsi l’affaire du législateur mauritanien qui a volé manifestement le texte sénégalais aurait dû faire un tollé, le chef de l’Etat devrait féliciter le citoyen lambda de prouver que tous ses juristes sont de vulgaires voleurs. Au lieu de ça, on se tait et on fait mine qu’il ne se passe rien car le pouvoir est tout orgueil mais n’a aucune fierté.
 
J’ai été très choqué par la petitesse de ces gens et je me suis demandé si finalement en Mauritanie presque tout le pays est à leur image ou à l’image de ceux qui fuient car j’ai enfreint mille règles que ne doit pas franchir un bon maure, métis hartani ou pas, à savoir ridiculiser le pouvoir dominant arabo-berbère aux yeux des autres communautés car c’est cela le fond de l’affaire.
 
chezvlane


              

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires