Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Idée : Le nassérisme dévoyé en Mauritanie


Société
Mardi 17 Septembre 2013 - 17:45

Voilà un (grand) monsieur dont la vision socialiste, panarabe ET panafricaine, a été dévoyée de ses origines et de son objectif unitaire, pour se muer en Mauritanie entre autres, en une idéologie de circonstance, bassement matérialiste, exclusive et raciste. Parcours d'une idée en cette ocre contrée.


Gamal Abdel Nasser et les autres co-fondateurs du mouvement des non-alignés : Nehru de l'Inde, Kwamr Nkrumah du Ghana, Sukjarno d'Indonésie, et Tito de Yougoslavie, à la fin 1960
Gamal Abdel Nasser et les autres co-fondateurs du mouvement des non-alignés : Nehru de l'Inde, Kwamr Nkrumah du Ghana, Sukjarno d'Indonésie, et Tito de Yougoslavie, à la fin 1960
Les nationalistes arabes mauritaniens du courant nassériste ont estimé lors d'une assemblée tenue à la fin du mois de juillet dernier, que la Mauritanie "perdait son identité arabe et que la langue arabe et ses adeptes y étaient marginalisés sur tous les plans". Dans le même temps il déplorait le fait que la pensée nassériste "peine à se faire une place dans la société mauritanienne".
 
Si la deuxième affirmation peut être discutée, la première est tout simplement mensongère, au vu de la politique d'arabisation à outrance menée par les autorités actuelles, depuis des décennies, et qui se découvre un souffle nouveau depuis trois ans maintenant. "Cela relève d'une forme de terrorisme intellectuel pour réclamer mieux en dénonçant un supposé pire" s'indigne un étudiant en sociologie à l'université de Nouakchott. Et surtout, opine un autre à côté de lui, "c'est encore et toujours jouer la carte de la division entre mauritaniens".
 
Une vision bipolaire du pays des nasséristes mauritaniens, qui depuis 1955 porte les germes d'une division communautaire du pays. "Quand les partis politiques commencèrent à se multiplier aux aurores des premières velléités d'indépendance, l'association de la jeunesse mauritanienne (AJM) vit le jour, pro-arabe et fortement influencée par le nassérisme, dont ils ne retiennent que la part de la lutte panarabe" souligne un éditorialiste. 

La rencontre annuelle des nasséristes mauritaniens, en juillet 2013, à Nouakchott. Crédit : Alakhbar
La rencontre annuelle des nasséristes mauritaniens, en juillet 2013, à Nouakchott. Crédit : Alakhbar
Cette perspective bipolaire serait innée par rapport à leur vue du monde : Les nasséristes mauritaniens ne voient le monde qu'en une éternelle dialectique irréductible: l’homme blanc/l'homme noir; l'esclave/le libre,"khayma kabir/kayma sagkir.... De surcroît, ils ne placent la vérité et les valeurs absolues que dans leur «Je» personnel et dans l'unique nombril de leur culture, et de leur communauté, tout le reste n'étant que manifestation basique et vocifération animalière. Par conséquent ne méritant aucun respect et considération humaine" écrit Jamal Sow, dans un article intéressant sur la question.
 
«Les militaires ont depuis longtemps été sous influence nassériste et/ou baasiste, bien que ces deux mouvements aient été vidés de leur idéologie de départ, en Mauritanie en tout cas. Comprenez que le nassérisme n'est pas un mouvement exclusivement arabe, ni raciste. Nasser avait pour vision un tiers-monde fort. Contrairement au baasisme qui est replié sur l'identité arabe, influencé par le socialisme. Maouiya à un moment s'en est réclamé, galvanisé par le sommet sur la sécurité arabe en 1990, organisé par Saddam Hussein à Damas. C'est dans l'esprit de ce mouvement que Saddam visait la reconstitution de l'empire des Abbassides» narrait sur Noorinfo, Ely Ould Allaf, plusieurs fois ministre, notamment des affaires étrangères.

Le nassérisme, ce trait-d'union des mondes arabe et africain
 
L’idéologie nassérienne telle qu’elle est définie dans "Philosophie de la révolution", ouvrage écrit par Gamal Abdel Nasser en 1953, explique que "l’Égypte possède trois cercles d’appartenance fondamentale : la nation arabe, l’Afrique et le monde musulman". Gamal Abdel Nasser développe donc originellement sa politique dans cette triple dimension, chacune étant ÉGALE à l'autre.
 
Une triple dimension qu'honnêtes intellectuels, et pragmatiques diplomates s'échinent depuis des décennies à faire appréhender aux autorités de ce pays, qui refusent obstinément d'embrasser la nature "nassériste" primale, dans son sens originel, de la Mauritanie.
 
C'est dans cette symbiose tri-dimensionnelle que Nasser participa activement à la fondation du mouvement des non-alignés durant la guerre froide, qui érigeait un système parallèle et qui se voulait en dehors de la guerre indirecte, que se livrait le bloc de l'ex-URSS, et les états-unis, au détriment de leurs pays satellitaires. Il démontrait ainsi dans cet activisme son opposition à toute forme d'impérialisme et de colonialisme.
 
C'est cet acharnement à démontrer la singularité et l'égalité des peuples dits alors du "tiers-monde", qui vaut encore à Nasser son image de grand parmi les grands du continent, au même titre qu'un Patrice Lumumba, ou un Nkwame Nkrumah. De la même façon qu'il se riait de l'obscurantisme des frères musulmans en 1953, il se moquerait très certainement aujourd'hui de cette étroitesse d'esprit, et de cette malhonnêteté intellectuelle.
 
Mamoudou Lamine Kane

Idée : Le nassérisme dévoyé en Mauritanie
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter