Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

IRA : "Boutilimit sera une ville symbole dans la lutte contre l'esclavagisme en Mauritanie"


Communiqué
Mercredi 9 Octobre 2013 - 11:11

Des unités de police et de gendarmerie ont chargé, ce dimanche matin 6 octobre 2013, le sit-in pacifique que l'Initiative pour la Résurgence du mouvement Abolitionniste (IRA) organise depuis le 9 septembre dernier pour soutenir la jeune esclave Noura Bint Aheimed qui avait porté plainte pour 14 ans d'esclavage contre la famille Sidi Ould Ely Ould Elhammed.


IRA : "Boutilimit sera une ville symbole dans la lutte contre l'esclavagisme en Mauritanie"
La charge des forces de l'ordre est survenue après que les militants d'IRA avaient décidé d'entamer une grève de la faim tout en restant sous le soleil ardent de l'été mauritanien en signe de protestation contre l'impunité dont jouissent les esclavagistes.

Ces forces de l'ordre se sont alors rué, à bras raccourcis, sur les militants sans défense et sans la moindre volonté de violence de la part des antiesclavagistes. Plusieurs dizaines de blessés, dont certains gravement atteints, ont été évacués vers l'hôpital de Boutilimit alors qu'une vingtaine de militants ont été conduits vers les cachots de la police.
 
Tout en regrettant que l'Etat ait choisi de remplir ses prisons de militants antiesclavagistes plutôt que d'emprisonner les suppôts de l'esclavage, IRA déclare:
 
1- son indignation devant la violence et la barbarie qui ont accompagné l'arrestation de ses militants dont elle exige l'élargissement immédiat et inconditionnel;
 
2- le renouvellement de l'appel adressé à l'ensemble de ses militants et sympathisants pour qu'ils rejoignent la ville de Boutilimit et plus précisément la désormais "Place Noura", située juste en face de la gendarmerie, pour continuer le sit-in et ce jusqu'à ce que l'Etat se résolve à arrêter les criminels, auteurs du maintien en esclavage de Noura Bint Aheimed, à savoir Cheikh Ould Sidi et ses cinq sœurs (Didde, Aicha, Fatma et Emeyha), son épouse Minny Bint Ahmedou, ses deux frères Amar et Mouhamdy ainsi que l'épouse de ce dernier, Menaye Bint Emkheitrat;
 
3- Sa volonté de continuer à s'accrocher à sa ligne faite de non-violence et de confiance en la légalité et la justice nationales et internationales et ce malgré les sévices, brimades et sauvagerie que lui opposent les autorités mauritaniennes;
 
4- Sa volonté d'attirer l'attention sur le zèle dont font preuve les éléments de police et de gendarmerie originaires du groupe arabo-berbère dans leur répression des militants d'IRA. Ces éléments arabo-berbères semblent prendre un réel plaisir à frapper les militants d'IRA sur les parties les plus sensibles de leur corps et notamment à la tête, au visage et partout où ils sont sûrs de faire le plus de dégâts corporels possibles...

La cellule de communication de l'IRA
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire