Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

IATA: "Le transport aérien rattrapé par la crise"


Economie
Jeudi 8 Décembre 2011 - 20:03

Même avec le scénario le plus optimiste, l’année 2012 sera difficile pour les transporteurs aériens. Tout le monde essuiera les pertes du fait des prévisions économiques catastrophiques.
C’est ce que prévoit le rapport de l’Association du transport aérien international (IATA), qui réduit ses prévisions d’un milliard d’euros. Et les premières victimes de la conjoncture économique et de la crise de la dette seront les transporteurs européens.


IATA: "Le transport aérien rattrapé par la crise"
Historiquement, quand le taux de croissance mondial descend au-dessous de 2%, les profits des compagnies aériennes se transforment en déficits. L’année 2012 ne dérogera pas à cette règle : la prévision de croissance du PIB mondial pour l’année prochaine a été révisée à la baisse ; elle se situe actuellement à 2,1%. En ce qui concerne l’Europe, il est difficile d’envisager qu’elle puisse éviter une brève récession. Mais ce n’est pas tout, car la crise de la dette de la zone euro n’est pas encore résolue. Et elle risque de contaminer d’autres marchés. « La pire menace pour la rentabilité des compagnies aériennes pour la prochaine année réside dans les bouleversements économiques qui pourraient survenir si les gouvernements n’arrivent pas à régler la crise des dettes souveraines dans la zone euro », a déclaré Tony Tyler, directeur général et chef de la direction de l’IATA. Un tel scénario pourrait entraîner des pertes de près de 6 milliards d’euros, les plus lourdes depuis la crise financière de 2008, selon le rapport de l'IATA.

2011 : la bataille pour la rentabilité

Pour l’année 2011, l’association basée à Genève table encore sur les bénéfices cumulés de 4,6 milliards d’euros. Si la rentabilité est restée fragile, ce sont les disparités régionales qui se sont accentuées et les difficultés auxquelles les compagnies sont confrontées aujourd’hui à travers le monde. La bataille pour la rentabilité est rude. Les taxes sur les passagers en augmentation et la faiblesse des marchés intérieurs ont réduit la marge des compagnies européennes, estimée à 1,2% cette année. Les transporteurs de la région devraient récolter collectivement des profits de seulement 740 millions d’euros, soit moins qu’un milliard d’euros prévu auparavant.
Avec des pertes attendues de l’ordre de 447 millions d’euros, les transporteurs européens seront les plus grands perdants de l’année 2012.

2012 : les retombées de la crise

Dans le même panier des « perdants », les transporteurs africains et d’Amérique latine ne profiteront pas, globalement, de la croissance du transport aérien. Les Africains subiront des pertes de plus de 74 millions d’euros, malgré la croissance attendue des économies comme des marchés de transport aérien sur le continent africain. Les rendements y sont faibles car le nombre de passagers n’est pas suffisant. En ce qui concerne les compagnies latino-américaines, elles verront leurs bénéfices fondre de près de 300 millions d’euros par rapport aux prévisions, pour s’établir à seulement 74 millions d’euros. L’IATA attribue cette perte possible de bénéfices à la récente faiblesse de la rentabilité sur le marché brésilien.

Certains tirent mieux que d’autres leur épingle du jeu. Les transporteurs d’Asie-Pacifique notamment devront encaisser les bénéfices les plus honorables, 1,5 milliards d’euros, grâce à l’amélioration des taux d’occupation sur le marché chinois. Mais c’est pourtant moins que l’année passée, où les compagnies asiatiques ont enregistré 2,4 milliards d’euros de bénéfices. Cette prévision à la baisse est un nouveau signe, s’il en fallait un, que la crise touche tout le monde, même les plus performants.

Source: www.rfi.fr
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires