Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Hollande « surcommunique » sur le terrorisme « pour masquer ses échecs »


International
Jeudi 16 Juillet 2015 - 21:45

François Hollande et le gouvernement instrumentalisent-ils le terrorisme pour améliorer leur image et en tirer des bénéfices politiques ? C’est ce qu’ont affirmé, jeudi 16 juillet dans la matinée, plusieurs élus de droite.


L’annonce, mercredi 15 juillet, par François Hollande puis Bernard Cazeneuve d’un attentat déjoué sur le sol français semble pour eux s’inscrire dans un plan com dont le but est de faire oublier des sujets plus clivants.

Pour Hervé Morin, ancien ministre de la défense (UDI), cette « surcommunication (…) insupportable » permet au président de la République de tirer profit d’un sujet avec lequel « on sait qu’on va avoir l’unanimité » et qui permet d’« avoir une communication positive ».

« Face à son incapacité à régler les vrais problèmes des Français [la croissance et l’emploi], François Hollande se retourne régulièrement vers cette nouvelle menace [terroriste], pour démontrer qu’il fait. »
 
« Volonté d’appropriation politique »

Le directeur général des Républicains, Frédéric Péchenard, a lui aussi dénoncé une « volonté d’appropriation politique » de la question antiterroriste par l’exécutif. Interrogé par Europe 1, l’ancien directeur général de la police nationale, a parlé de « communication politique (…) probablement pour masquer un certain nombre d’échecs du gouvernement ou de difficultés dans les domaines du chômage ou [de l’économie] ».

De la même façon, pour Wallerand de Saint-Just (FN), cette « surcommunication » vise à masquer des « échecs » et des « faillites ». Celles « de la politique d’immigration », mais aussi celles de l’éducation nationale et de la justice française qui n’auraient, dit-il, plus de « convictions ».

Valls : « Régulièrement nous déjouons des attentats »

« Le président de la République, moi-même, le ministère de l’intérieur, depuis des mois, rappelons la puissance de la menace », a réagi le premier ministre, Manuel Valls.

« Nous faisons face à une menace terroriste que nous n’avons jamais connue, inédite. Une menace extérieure et une menace intérieure. Régulièrement nous déjouons des attentats. Les services de police et de renseignement ont arrêté des dizaines de ces individus. »

La ministre de l’écologie, Ségolène Royal, a aussi défendu la stratégie de François Hollande. « Il est important, a-t-elle dit sur BFM-TV, que le gouvernement de temps en temps puisse faire savoir que les services de renseignement sont efficaces, que la police est efficace, que la gendarmerie est efficace. »
 
lemonde.fr
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire