Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Hollande candidat qu'en cas de baisse «crédible» du chômage en 2016


Economie
Mardi 28 Juillet 2015 - 08:42

Lundi 27 juillet, lors d'un dîner avec la presse présidentielle, le chef de l'Etat français a précisé ses intentions pour 2017 : il ne sera candidat a sa réélection que s'il y a une baisse « crédible » du chômage « en 2016 ».


Le compte à rebours a donc commencé. Au mois de juin 2015, toutes catégories confondues, le nombre de demandeurs d'emploi a diminué de 0,3 % par rapport au mois de mai. Encore insuffisant.
 
Les chiffres du chômage restent en berne, mais le président est toujours optimiste. Ce qui compte aujourd’hui selon lui, c’est le tassement de la progression du chômage, couplé à la reprise de la croissance. Cette dernière est encore insuffisante, certes, pour créer de l’emploi, mais François Hollande garde le cap et l’espoir de « faire diminuer le chômage suffisamment longtemps pour que ce soit suffisamment crédible ».
 
Ce n’est pas gagné, avoue pourtant le chef de l’Etat, qui mesure le pari et le risque pris. Mais pas de quoi affecter sa détermination. « S’il n’y a pas d’inversion de la courbe du chômage, je ne me représenterai pas en 2017 », réaffirme-t-il, en précisant pour la première fois un calendrier précis du bilan de son action. Pas en 2017 à la fin du quinquennat, mais dès l’an prochain. « C’est dans l’année 2016 que cette baisse crédible doit apparaître. Il faut qu’il y ait une baisse du chômage tout au long de l’année 2016 », explique le président. Il pourra y avoir des mois d'aléas, précise-t-il, mais M. Hollande s'attachera à observer la « chronique longue » de l'année.
 
Il ne s’agit « ni de fermeté ni d’audace », affirme-t-il, mais seulement de « la nécessité morale pour tenir ma candidature ». Mais de signifier aussi qu'il ne s'agira pas de revenir au niveau de chômage qu'il a trouvé en arrivant à l'Elysée. « Il est impossible de retrouver le niveau de chômage de 2012 », argumente-t-il. Et de rappeler pour contrer l'opposition de droite : « Il y a eu 1,5 million de chômeurs de plus depuis 2008. Depuis que je suis élu, il y en a eu 600 000. C’est-à-dire qu’il y en avait eu 900 000 avant moi. »
 
RFI
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires