Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Hier soir, une soirée entre la jeune fille et la vieille dame terrorisée…


A.O.S.A
Mardi 11 Juin 2013 - 12:34


Hier soir, une soirée entre  la jeune fille et la vieille dame terrorisée…
1H du mat, je regardais le film décevant sur le peintre Vermeer «  la jeune fille à la perle » avec la bien portante Scarlett Johansson quand on entend quelqu’un qui sonne frénétique apparemment à tous les apparts de l’immeuble. Depuis quelque temps plus personne n’ouvrait à quiconque sinon au postier qui vient entre 10 et 11H du mat car un cambrioleur est entré en plein jour avec des infos sûres lui permettant de dévaster un appartement en plein jour avant de repartir tranquillement. A cette heure, toujours personne pour regarder au moins qui est l’imbécile qui sonne ainsi à cette heure tardive.  En fait, du balcon on a compris que c’est un homme du service d’assistance d’urgence. On a bondi car on a compris qu’un malheur venait certainement d’arriver à la vieille du dessous qui vit seule à 84 ans, malade, coupée du monde, n’ayant personne à qui parler sinon une fois par jour une aide-soignante qui vient lui faire sa toilette et voir si elle se nourrit. 
 
On a bondi car on est les seuls à s’intéresser à cette vieille dame rencontrée par hasard en face de l’ascenseur. Nous sortions, elle n’allait nulle part, les yeux hagards, le regard terrorisé sa clé à la main. Après quelques mots, nous avons compris qu’elle cherchait son appartement car sa clé n’ayant pu ouvrir le sien d’où elle était sortie faire un  petit tour dans le couloir, elle a cru qu’elle s’était trompée d’appartement, sa mémoire lui faisant vite défaut. On la raccompagne doucement plus bas à sa porte quand elle indique son étage. Sur place nous avons pu ouvrir sa porte avec difficulté car c’est des serrures particulières. 
 
Toujours est-il qu’on a fini par l’écouter un peu après qu’elle nous ait dit qu’elle n’a pas d’amis, personne à qui parler et qu’elle se sentait désorientée. Nous avons convenu de passer la voir de temps en temps. Moi, toujours dehors pendant que mes amis échangent quelques mots avec la vieille dame.
On a donc bondi quand on a compris que c’était les services d’assistance car ils ne débarquent à cette heure que lorsque la dame appuie sur un bouton qu’elle porte sur elle pour signaler que c’est peut-être la fin. On a compris le lendemain que l’homme aurait dû avoir la clé pour entrer, ce qu’il s’est bien gardé de nous dire. Nous voilà sur le palier à sonner fort et appeler à pleine voix «  Dolorès ! Dolorès ! ». Rien ! Personne n’ouvre ! On s’inquiète. Comment ouvrir ? Il faut appeler les pompiers. Mais voilà qu’en regardant par le balcon à force d’aller-retour, on la voit un étage en dessous en train de déambuler comme un fantôme  mais elle ne répond à rien comme parfaitement sourde, les mains en avant comme une aveugle.
 
Impossible de passer d’un appartement au sien sans risquer de se briser les os. Une demie heure à crier « Dolorès ! » car on voyait bien qu’elle n’était pas à terre. 1H30, il faut appeler les pompiers. En moins de 5 minutes, ils étaient là. Deux voitures avec tout l’équipement d’urgence. Ils montent jusqu’à nous. Tout le monde explique la situation rappelant qu’elle marche donc que son pronostic vital n’est pas en question. Mais au lieu que les pompiers déplient leur échelle pour monter de la rue au premier étage, les voilà en deux groupes, l’un essayant d’ouvrir la porte comme font les voleurs pour ouvrir les portières de voiture ou les portes mal fermées c’est-à-dire juste avec une fine carte qu’ils passent le long de la porte en vain cette fois ; l’autre groupe est monté dans notre appartement avec les marteaux et tout l’attirail pour descendre vers l’étage en rappel alors qu’ils auraient pu y monter de la rue.
 
Entre-temps, pour x raisons voilà Dolorès qui ouvre la porte. Elle a enfin cru entendre quelque chose. Finalement les pompiers et l’assistant en arrivent à la conclusion que la pile de  l’appareil auditif est certainement à plat. Voilà pourquoi elle n’entend rien du tout. Rien à faire jusqu’à demain. Les pompiers repartent et nous voilà seuls avec l’assistant face à cette vieille dame qui n’entend rien et se demande pourquoi ces pompiers chez elle. A force de crier à son oreille après l’avoir rassurée, elle finit par comprendre et elle expliqua qu’en fait, elle fut terrorisée de ne plus rien entendre tout d’un coup.
 
Que faire ?

lire la suite...

chezvlane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires