Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Heurio ! La Mauritanie déclare la guerre politique au parlement européen…


A.O.S.A
Mardi 23 Décembre 2014 - 23:53


Heurio ! La Mauritanie déclare la guerre politique au parlement européen…

C’est avec stupeur que je viens de lire la résolution de notre assemblée nationale votée semble-t-il à l'unanimité pour répondre à la résolution pourtant non contraignante du parlement européen. Cette déclaration, à elle seule, prouve l’amateurisme avec lequel le pouvoir a géré le phénomène Birame car voilà qu’à cause de lui, l’assemblée nationale sonne le tocsin pour que toutes les forces de la nation se lèvent pour défendre la souveraineté nationale comme si elle était menacée.


Birame peut être content et tous ceux qui sont heureux de voir qu’il arrive, par la menace qu’incarne son discours, à faire faire aux élus mauritaniens les mêmes bêtises que celles du gouvernement dans la gestion de ce dossier. 


Les faits parlent d’eux-mêmes : à chaque fois que Birame est au centre d’une affaire, le pouvoir réagit de sorte à ce que son discours et son aura grandissent. Le pouvoir a voulu mépriser Birame et ils ont cru pouvoir le briser avec le temps mais c’était compter sans le soutien qu’il a eu de l’extérieur comme mille militants des droits de l’homme dans le monde. C’est là que le pouvoir a commencé à perdre les pédales.


Tant qu’il ne s’agissait que d’un prix irlandais, on pouvait en rire comme d’un cadeau fait à l’IRA du tiers-monde… Puis vinrent d’autres prix jusqu’au coup de grâce pour le pouvoir mauritanien à savoir le fameux prix des droits de l’homme de l’ONU. Là c’était fini. Birame n’était plus n’importe qui à l’extérieur et le pouvoir mauritanien ne deviendrait que plus ridicule à vouloir le mépriser.


Pour combattre son discours, le pouvoir a nommé à tout-va des hratines comme le pouvoir en fit autant avec les forgerons pendant que l’un d’eux se faisait condamner à la mort sociale : ainsi un général  forgeron a été nommé à un poste prestigieux, ainsi qu’une ministre, chose qui n’était arrivée qu’une fois en 50 ans comme l’a précisé le chef d’une délégation de forgerons reçue par le chef de l’état.


Tout cela n’a pas suffi à contrer le phénomène Birame même si on n’a plus entendu les forgerons depuis ces quelques nominations. D’ailleurs aucun des siens n’ose défendre le jeune forgeron qui pourtant dit se battre pour tous les forgerons.


L’état mauritanien se disant que l’occident soutient Birame, l’état  a voulu donner des gages de sa bonne foi en matière de lutte contre les séquelles, le problème c’est qu’en matière de lutte contre l’esclavage il n’y avait rien sinon une condamnation qui fit long feu car le pouvoir refuse de parler d’esclavage pendant que pleuvent des études approximatives parlant de 150.000 esclaves potentiels même si Birame, après un tour complet en toute liberté de la Mauritanie esclavagiste lors de sa caravane, n'a pu trouver qu'un cas ou deux à défendre.


En vérité, l’état mauritanien n’a jamais su comment gérer le problème car l’état mauritanien pense avec la peur au ventre derrière cette façade de faux sang-froid. La peur c’est le réveil incontrôlé des h’ratines. De là cette précipitation à vouloir donner des gages à l’occident via des agences tombées du ciel depuis que le phénomène Birame existe.


Aussi quand le parlement européen a émis cette résolution pourtant non contraignante, le pouvoir mauritanien s’est dit que l’occident, tel qu’il le pratique, veut la peau du régime en Mauritanie. C’est ça qui serait derrière ou peut-être même un renversement du rapport de force noir/blanc.


Mais les mauritaniens ne dorment pas surtout quand la survie oblige à avoir une certaine dose de paranoïa quand le pouvoir ne se prend que par les armes et ne se maintient que par l’enfumage. Aussi très vite pour contrer tout ça, il n’y avait qu’une solution : crever l’abcès vite pour que non seulement la société maure fasse bloc avec le pouvoir mais pourquoi pas tout le pays via la fibre nationaliste toujours prête à frémir chez les peuples fiers facilement manipulables car conscients de leur pauvreté et se sentant largués par la marche du monde.


Les accords de pêches furent l’occasion rêvée...


lire la suite...

chezvlane


              

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires