Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Haute Autorité de la Presse et de l’Audiovisuel (HAPA) : Un réveil au pic sous la colère des acteurs médiatiques


Actu Mauritanie
Vendredi 6 Mars 2015 - 15:00

Il a fallu des tonnes de plaintes et mille sit-in de protestations sur le dysfonctionnement d’un monde médiatique qu’elle est pourtant sensée régulée, pour que la HAPA sort enfin de son long sommeil. Ainsi, comme si elle sortait brusquement d’une longue paralysie, projetée hors du temps et de l’espace, la HAPA se rappelle enfin qu’elle a une mission à remplir et des devoirs à accomplir face au laisser-aller qui gangrène le monde des médias, créant au passage une nouvelle race de maîtres et d’esclaves.


Haute Autorité de la Presse et de l’Audiovisuel (HAPA) : Un réveil au pic sous la colère des acteurs médiatiques

Ainsi, dans une note publiée , la HAPA a annoncé son intention de procéder à une visite de terrain pour s’enquérir de la situation du personnel en exercice dans les différents types de médias. Une inspection qui devrait s’étaler du 4 au 25 mars courant. Une enquête au cours de laquelle, la haute institution de contrôle a requis la collaboration des directeurs de presse et autres éditeurs. Le dernier mouvement de contestation mené par le Syndicat des journalistes de Mauritanie (SJM) devant la Télévision nationale, la Radio, l’Agence d’information et devant ses propres locaux,aurait sans aucun doute pousser enfin Hamoud Ould MHaImed, le Président de la HAPA, à sortir enfin de sa torpeur pour jeter un coup d’œil sur son écurie d’Augias.

Créée par la Loi 2012-018 modifiant certaines dispositions de la Loi 2008-026 du 6 mai 2008 abrogeant et remplaçant l’ordonnance n° 2006-034 du 20 octobre 2006 instituant la Haute Autorité de la presse et de l’audiovisuel (HAPA), l’institution a pourtant une mission bien définie. Elle est en effet chargée de veiller à l’application de la législation et de la réglementation relative à la presse et à la communication audiovisuelle, dans des conditions objectives, transparentes et non discriminatoires ; garantir dans le respect de la loi, l’indépendance et la liberté de l’information et de la communication ; veiller au respect des principes fondamentaux régissant la publicité dans les médias ; veiller dans le respect de la loi et de la préservation de l’identité culturelle, au respect des principes et fondement de l’unité nationale, de la sécurité et de l’ordre publics, de l’objectivité et de l’équilibre dans le traitement de l’information véhiculée par la presse et les médias audiovisuel ; veiller au respect de l’accès équitable des partis politiques, des syndicats et des organisations reconnues de la société civile aux médias publics dans les conditions fixées par les lois et règlements, etc.

Au niveau de l’application, la HAPA reste absente, car contrairement aux dispositions contenues dans les cahiers de charge des entreprises de presse, les éditeurs et autres directeurs de presse s’adonnent à des pratiques proches de l’asservissement et de l’esclavage, avec un personnel sans contrat et parfois, sans salaire. Tout dysfonctionnement que les journalistes en service surtout dans l’audiovisuel ont plusieurs fois porté à la connaissance de la HAPA sans succès.

MOMS
Source: L'Authentic

Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires