Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Harratines : De l’impératif de liberté à la citoyenneté


Société
Lundi 14 Janvier 2013 - 11:45

Le journal "Al Akhbar Info" a publié dans sa dernière édition, une lettre secrète émanant d’un groupe de cadres Harratines, toutes tendances confondus. Y est étalée la situation difficile que vivrait cette frange. Selon les auteurs de la lettre, si rien n’est fait pour rétablir l’équité dans la répartition des richesses et des opportunités en Mauritanie, cette communauté qui représenterait plus de 45% de la population totale du pays, risque de se transformer en une bombe sociale difficile à contenir. Hier préoccupés par des impératifs de liberté, les Harratines aspirent aujourd’hui à une citoyenneté, qui constitue elle-même une aspiration à se libérer d’un carcan identitaire où les vicissitudes de l’histoire les ont enchaînés.


Harratines du Guidimakha. Crédit : Noorinfo/MLK
Harratines du Guidimakha. Crédit : Noorinfo/MLK
Un groupe de cadres et d’intellectuels Harratines serait derrière une lettre secrète publiée hier, mercredi 9 janvier 2013, par le journal arabophone "Al Akhbar Info". Les auteurs de la lettre auraient lancé un véritable appel à l’unité et à la concorde nationale, loin des situations inégalitaires qui ont jalonné jusque-là l’histoire du pays. Ils ont mis en lumière la marginalisation de la communauté Harratine, sur la base de statistiques représentant clairement le poids qui leur est accordé en termes de représentativité dans l’appareil d’Etat, tout en fustigeant cette concentration des pouvoirs politiques, économiques et sociaux, entre les mains d’une seule frange.

Ainsi, aucun Harratine ne figurerait parmi les 12 généraux de l’armée que compte le pays, alors qu’ils continuent de conserver le même quota de Wali, 1 sur 13. Au niveau des diplomates, il n’y aurait qu’1 seul Harratine ambassadeur sur 35 ; 5 Magistrats sur 200 ; 30 officiers sur 500 dans l’armée et les forces de sécurité ; 20 médecins sur 600 ; 20 ministres sur les 600 ministres des gouvernements qui se sont succédés depuis l’indépendance du pays ; 1 seul Faqih sur des centaines.

Les auteurs de la lettre soulignent que l’objectif visé à travers cette statistique est d’évaluer la présence réelle des Harratines dans les postes de décision en 50 d’existence de la Mauritanie et de démontrer, preuve à l’appui, le besoin urgent du pays en matière de justice sociale et d’égalité des citoyens en droits et en devoirs, sur des bases saines et solides, capables d’assurer la pérennité de la Nation.

Selon eux, l’injustice a atteint aujourd’hui son paroxysme et que les 45% de Harratines de la Mauritanie constituent une réelle bombe sociale qui risque d’exploser un jour si la frustration et la marginalisation continuent de les repousser à l’extrême limite de la citoyenneté. La lettre de rappeler que l’absence des Harratines au sein de la Fonction Publique résultaient de politiques délibérées, menées par des gangs maffieux socialement soutenus par des alliances tribalo-militaro-affairistes qui jonglaient avec le pouvoir à leur guise. Ces jeux d’alliances auraient ainsi favorisé la création de grosses fortunes, exclusivement concentrées entre les mains des groupes dominants des anciens maîtres, grâce à l’utilisation abusive des fonctions administratives et politiques, avec l’impunité assurée.

La lettre de noter que ces richesses indues se sont accumulées au cours des trente dernières années, à travers la corruption, les détournements des deniers publics, les contrats de complaisance et les facilités d’accès aux crédits non remboursables auprès de banques et d’institutions financières, ainsi que des entreprises publiques.

Les cadres et intellectuels auteurs de la missive secrète de souligner que cette politique du plus fort est le fruit de choix délibérés et conscients de la part des leaders d’hier et ceux d’aujourd’hui, dont la majorité est incapable de formuler un projet national ou d’avoir une idée sur une notion comme l’intérêt général.

L’impression est que la majeure partie de ces leaders n’a pour ambition que de préserver et de reproduite in fine ce système des privilèges qui appartient en réalité dorénavant à un passé à jamais révolu. Il s’agit en fait pour certains de conserver un passé postindépendance que les régimes militaires n’ont fait qu’amplifier à l’extrême au cours de leur long règne.

Selon les rédacteurs de la lettre secrète, cités par "Al Akhbar Info", les injustices sociales ne sont pas circonscrites aux seuls Harratines, mais touchent plusieurs autres secteurs, comme les populations pauvres et déshéritées, quels que soient par ailleurs leur appartenance ethnique, les petits fonctionnaires comme les enseignants, certains parmi les communautés négro-africaines, les femmes.

Ainsi, la cause Harratine qui s’incrusterait dans la mosaïque des autres causes piétinées, ne pourrait trouver de solution que dans le cadre d’une vision globale de justice sociale, d’équité et de lutte contre les impunités, qui bannirait les privilèges de classe qui ne profitent en réalité qu’à une minorité au détriment des droits spoliés de la majorité.

Interpellant le pouvoir actuel qu’il accuse de dictatorial et d’esclavagiste, et qui ferait tout pour préserver le statu quo, les rédacteurs de la lettre secrète demandent à ce qu’il prenne les dispositions qui s’imposent.

Selon eux, les masses silencieuses et les âmes patientes jusque-là, ne pourraient pas supporter davantage d’injustice, d’iniquité, de frustration et de marginalisation. Un jour où l’autre, ajoutent-ils en substance, ils pourraient se déverser comme des vagues furieuses et incontrôlables, à cause de l’agissement non responsable des dirigeants de l’heure qui semblent n’accorder de poids à rien et ne croient qu’à la loi de la jungle.

Cheikh Aïdara
Pour l'authentique
Mamoudou Kane


              


1.Posté par Eagleone le 15/01/2013 11:34
Bel article, les hratines ne doivent pas oublier qu'ils sont les seuls dans cette situation, les négro-mauritaniens (Pulard, Soninko et Wolof) aussi. Ce qui rend la communauté moins affecté c'est que nos mamans font les bonnes, vendent des bégnets, ou font la teinture hamdoulah

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter