Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Guinée-Sénégal : futur eldorado pétrolier ?


Actualité
Samedi 5 Janvier 2013 - 17:00

L'israélien Elenilto et le britannique Tullow Oil font leur entrée respectivement à Dakar et à Conakry. Les concessions se situent au large des côtes et feront l'objet de campagnes sismiques et de forages.


Tullow Oil investira jusqu'à 100 millions de dollars pour les futures campagnes d'exploration qui devraient débuter en 2014. © Tullow Oil
Tullow Oil investira jusqu'à 100 millions de dollars pour les futures campagnes d'exploration qui devraient débuter en 2014. © Tullow Oil
La côte ouest de l'Afrique de l'Ouest sera-t-elle le prochain eldorado pétrolier ? Coup sur coup, fin décembre, le Sénégal puis la Guinée-Conakry ont accueilli de nouveaux investisseurs au large de leurs côtes. Le gouvernement sénégalais a ainsi publié un décret en faveur d'Elenilto, une firme israélienne spécialisée dans les mines et le pétrole, pour l'exploration du champ Sud Shallow Oil, au large de la Casamance.

La compagnie, dirigée par Jacob Engel et qui opèrera aux côtés de la société des pétroles du Sénégal (Pétrosen), est déjà présente au Bénin, en Sierra Leone, en RD Congo, en Tanzanie, au Libéria, en Guinée, au Congo-Brazzaville, au Togo et en Éthiopie. Le bloc en question, d'une superficie de 7920 km2, sera dans un premier temps analysé à l'aide d'une sismique 3D (d’un coût approximatif de 8 millions d'euros pour l'ensemble de la zone).

Tullow débarque en Guinée

À Conakry, c'est une transaction de 27 millions de dollars qui a été finalisée le 31 décembre. La compagnie britannique Tullow Oil (notamment présente au Ghana où elle exploite le champ Jubilee, en Mauritanie à Chinguetti, au Kenya où elle vient de découvrir du pétrole, et en Ethiopie où elle a débuté ses opérations de forage) a ainsi acquis 40% de SCS Corporation, filiale guinéenne de la junior américaine Hyperdynamics. Cette dernière conserve ainsi 37% d'une concession en eau profonde, aux côtés de Dana Petroleum (23%). Tullow Oil investira par ailleurs jusqu'à 100 millions de dollars pour les futures campagnes d'exploration, lesquelles devraient débuter avant le 1er avril 2014.

Ni le Sénégal ni la Guinée-Conakry ne sont aujourd'hui producteurs de pétrole. Mais les récentes découvertes, en Mauritanie, et, plus au sud, au Liberia, ou encore au Ghana et en Côte d'Ivoire, font espérer de nouvelles zones frontières.

Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter
Les + populaires