Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Groupe d’amitié France-Mauritanie : que vient y faire le père de la loi criminalisant le boycott d’Israël ?


A.O.S.A
Jeudi 8 Septembre 2016 - 17:44


 

Pour les extraterrestres qui l’ignorent encore : « Boycott, désinvestissement et sanctions (BDS) est une campagne internationale appelant à exercer diverses pressions économiques, académiques culturelles et politiques sur Israël afin d'aboutir à la réalisation de trois objectifs : la fin de l'occupation et de la colonisation des terres arabes, l'égalité complète pour les citoyens arabo-palestiniens d’Israël, et le respect du droit au retour des réfugiés palestiniens. »

 

 

A cause de la loi qu’il a porté et qui porte désormais son nom «  loi Lellouche »,  rejoindre le mouvement mondial pour le boycott d’Israël  est un délit en France.

 

Ainsi Haaretz ( journal de gauche parmi les 4 plus grands quotidiens israéliens ) a rappelé en février 2014 alors que 20 militants pro-BDS furent condamnés par la justice française que la « loi Lellouche,  ainsi nommée d’après le député juif [de France] qui l’a soumise en 2003, est un des outils législatifs les plus puissants au monde pour combattre le mouvement croissant Boycott, Désinvestissement Sanctions (BDS), qui a catapulté la France à l’avant-garde du combat contre ce mouvement par des voies légales ».

 

 


Que vient faire ce Pierre Lellouche dans un groupe d’amitié inscrit à l’assemblée nationale française alors que la Mauritanie est dirigée par un président qui a expulsé l’ambassadeur israélien et tous ses collaborateurs depuis 7 ans ?

 

 

Il faut être cohérent : on ne peut pas être le père d’une loi qui interdit d’appeler au boycott d’Israël, comme ce fut le cas pour l’Afrique du Sud à l’époque de l’apartheid, pour obliger Israël à respecter le droit international et être membre d’un groupe d’amitié France-Mauritanie alors que le pays a rompu ses relations diplomatiques avec l’état hébreu et dont le président ne rate aucune occasion pour dire combien il exècre la politique israélienne.

 

 

Déjà président de l’UA, Aziz fit expulser de la salle de conférence des sionistes américains, les prenant pour des israéliens…

 

 

… même si la nuance est faible vu que la loi israélienne permet à tout juif du monde de faire son alya c’est-à-dire s’installer en Israël et devenir citoyen à part entière.

 


Récemment, encore fraîchement investi de sa tunique et son cimeterre de président de la ligue Arabe où les seuls «  démocrates » sont une poignée de maghrébins, le chef de l’état mauritanien a encore dit tout le mal qu’il pense de Netanyahu .

 

 

 

Le minimum serait que les sionistes demandent à Pierre Lellouche de quitter le groupe d’amitié France-Mauritanie, de même que la Mauritanie devrait notifier cette occupation à la présidente de ce groupe actuellement à Nouakchott.

 

 


Décidément ces groupes d’amitiés franco-mauritaniens ont  souvent quelque chose qui cloche. Déjà l’année dernière, une dream team du pouvoir mauritanien a répondu à une invitation à un colloque à l’assemblée nationale française co-organisé par un certain Peer de Jong ancien militaire se présentant comme « président de l’association Europe-Mauritanie » or cette association n’a été déclarée officiellement que 4 mois plus tard…


lire la suite...

chezvlane


              

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires