Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Grogne à l’Etat-Civil sur toute l'étendue du territoire national


Actualité
Jeudi 3 Mai 2012 - 11:23


 Grogne à l’Etat-Civil sur toute l'étendue du territoire national
Les agents de l’état civil chargés de l’enrôlement des citoyens se sont concertés pour réclamer leurs arriérés de salaires. Cela se passe sur toute l’étendue du territoire national. En effet, de Néma à Nouadhibou en passant par Zouérate, Tidjikja, Rosso et Aleg, le leitmotiv est le même: nous réclamons quatre (4) mois de salaire comme ce qui a été fait aux agents de Nouakchott.

Pour la journée de mercredi 2 mai 2012, les agents d’Atar, Nouadhibou, Ouadane, Zouérate, Kiffa, Néma… ont observé un arrêt de travail, tandis que les autres ont préféré donner un délai de quatre jours à leur tutelle pour leur trouver une solution, faute de quoi un débrayage général sera observé.

Contacté à Rosso, un agent, qui a préféré garder l’anonymat, nous confie : « nous sommes restés sans salaire depuis 2009 à nos jours, mais pour le moment nous ne réclamons que nos quatre derniers mois de salaire. Nous avons appris qu’un seul mois a été viré dans nos comptes, c’est comme si nous n’étions pas des êtres humains qui travaillent pour gagner leurs vies. Au sommet, on oublie que certains d’entre nous ont des bouches à nourrir, des besoins à satisfaire et c’est d’ailleurs pour cette raison que nous avons décidé de travailler. Que l’on ne se trompe pas, nous ne travaillons pas pour les beaux yeux de l’Etat. »
http://www.lecalame.info


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter
Les + populaires