Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Godfrey Chitalu, le Zambien qui a (peut-être) marqué plus de buts que Messi


Sport
Mercredi 12 Décembre 2012 - 12:00

Il aurait marqué 107 buts en 1972. Mais son record est difficile à prouver.


- Godfrey Citalu à la Coupe d'Afrique des nations 1974 au Caire, en Egypte / Times of Zambia/Wikimedia Commons. -
- Godfrey Citalu à la Coupe d'Afrique des nations 1974 au Caire, en Egypte / Times of Zambia/Wikimedia Commons. -
Lionel Messi, vainqueur des trois derniers Ballon d’or et grand favori à sa propre succession, a battu, dimanche 9 décembre, lors de la victoire du FC Barcelone chez le Betis Séville (2-1), le record du nombre de buts marqués sur une année civile en inscrivant ses 85e et 86e buts de 2012, toutes compétitions confondues. Il dépasse ainsi l’Allemand Gerd Müller, qui avait marqué 85 buts en 1972.

Après avoir été salué par les médias du monde entier, l’exploit a vite été remis en cause. Un inconnu en particulier a attiré l’attention d'utilisateurs de Twitter, spécialement chez les Africains et les fans du Real Madrid, club rival du FC Barcelone et où évolue Cristiano Ronaldo, dauphin habituel de Messi dans les classements de meilleur joueur de la planète. Son nom? Godfrey «Ucar» Chitalu.

Cette ancienne gloire du football zambien, décédé en 1993 lors du tragique accident d’avion de l’équipe nationale sur les côtes du Gabon alors qu’il venait d’être nommé sélectionneur, aurait marqué, selon la légende, 107 buts au cours de l’année 1972. Selon la légende, car les sources pour confirmer cet exploit sont très minces.

Un livre et une photo

Sans surprise, l’un des premiers médias à relater le possible record de Chitalu a été As, le quotidien sportif madrilène, sans en apporter de preuve définitive. Le record est également cité dans le livre Zambia Sporting Score: A Period of Hits and Misses, écrit en 1990 par Moses Sayela Walubita, aujourd’hui premier secrétaire de la mission permanente de la Zambie aux Nations unies.

Une photo de Chitalu en costume avec un ballon sur lequel est inscrit «1972 – Godfrey Chitalu – 107 goals» circule aussi sur Twitter comme preuve de son record.

Mais sa page Wikipedia, qui contient très peu de références, ne fait état que de 73 buts en 1972, une prouesse pour laquelle il aurait reçu un «Prix de reconnaissance pour ses exploits» de la part de la Fifa. Contactée par Slate.fr, celle-ci a répondu par email ne pas avoir retrouvé la trace d’un tel prix décerné à Chitalu, et qu’elle ne pouvait pas valider officiellement ce record:

«L’étendue des statistiques officielles de la Fifa est limitée aux compétitions de la Fifa. Nous ne pouvons donc pas confirmer ces chiffres.»

L'enquête de la fédération zambienne

Le record de Chitalu n'est pas le premier à être contesté. Des doutes avaient été émis quand le Brésilien Romario avait franchi la barre des 1.000 buts au cours de sa carrière en 2007.

Sur son site officiel, la fédération zambienne parle quant à elle de «record non-officiel» pour Chitalu. Des journalistes du site de football zambien Soccer Laduma ont appelé l'instance dirigeante du football zambien à ce sujet. Réponse de l’organisation:

«Nous avons connaissance de ce record, qui a été attesté au niveau du football zambien, mais malheureusement pas dans le football international. Alors que le monde entier s’intéresse au record de Lionel Messi, qui a dépassé Gerd Müller, le débat ici est de savoir pourquoi celui de Godfrey n’a pas été reconnu.

Nous avons missionné une équipe indépendante localement pour se plonger dans les archives et recenser ses buts minute par minute. L’équipe que nous avons rassemblée va dénombrer tous ces buts et noter chaque match ou tournoi où ils ont été marqués. Nous allons ensuite envoyer tout ça à la CAF [l’organisme régissant le football en Afrique, NDLR] et à la Fifa pour montrer que, si les records de Müller et de Messi sont bien là, le vrai détenteur du record en termes de buts par année civile est africain, et c’est Godfrey Chitalu.»

Filipppo Ricci, journaliste à la Gazzetta dello Sport, a lui aussi contacté la fédération zambienne, qui lui a fait à peu près la même réponse.

Une vérification très difficile

Tout dépend donc de ce que va réussir à prouver la fameuse équipe mise en place par les instances dirigeantes du football zambien, même si la réponse faite par la Fifa à notre demande laisse penser qu’elle ne se prononcera pas sur ce record qui ne concerne pas le football international, pas plus que sur celui de Messi, bien plus facilement vérifiable à une époque où tous les matchs de son équipe sont télévisés.

Le chercheur et archiviste du football zambien Jerry Muchimba soulignait dans un article en novembre dernier que, contrairement à de nombreux pays, il n’y a pas d’archives de tous les matchs organisés par la fédération zambienne, ce qui rend l’établissement et la vérification des records très difficile.

Quelle que soit l'issue de l'affaire, les Zambiens peuvent se féliciter: leur héros national est entré pour de bon dans l'histoire du football mondial le jour où Lionel Messi a dépassé le record de Gerd Müller.

Grégoire Fleurot
Lu sur slate.fr
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire