Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Gérard Depardieu : "J'ai fréquenté la mosquée pendant deux ans, je faisais les cinq prières par jour"


Société
Vendredi 27 Novembre 2015 - 06:45

A l’occasion de la parution de son autobiographie « Innocent », Gérard Depardieu, 66 ans, le poids lourd du cinéma français qui ne se laisse pas seulement griser par les effluves d’alcool, mais également par sa proximité avec certains puissants


Gérard Depardieu : "J'ai fréquenté la mosquée pendant deux ans, je faisais les cinq prières par jour"
Gérard Depardieu : "J'ai fréquenté la mosquée pendant deux ans, je faisais les cinq prières par jour"
et autocrates notoires, a évoqué dans l’Express un aspect de sa vie encore très largement méconnu du grand public, voire même des salons feutrés du parisianisme : sa conversion à l’islam en 1965.
 
C’est à son arrivée à Paris que le comédien en herbe et futur « Gégé national » a embrassé l’islam, comme il en témoigne aujourd’hui en se livrant à coeur ouvert : « J'ai fréquenté la mosquée pendant deux ans. Je faisais les cinq prières par jour. Or, le vrai danger, ce n'est pas la foi, ça n'a jamais été la foi», souligne ce « citoyen du monde » tel qu’il aime à se définir lui-même, devenu citoyen russe en 2013, à sa demande, et grâce à un décret spécial de Valdimir Poutine.

Le président de la Fédération de Russie au sujet duquel il s’est exclamé, un brin courroucé : "On me reproche de fréquenter Poutine, mais j'aurais trouvé beaucoup plus malsain de fréquenter les Kennedy et leur entourage !".
 
L’acteur de talent, mais aussi de la démesure, a précisé sa pensée en indiquant d’où vient « le vrai danger » à ses yeux : "C'est quand l'homme avec toute son arrogance, sa perversité et son ignorance se met à interpréter les textes sacrés dans le seul but, pas forcément conscient, de se mettre à la place de Dieu. Là commence la manipulation", a-t-il insisté, dans un entretien qui a eu lieu avant les attentats de Paris.
 
"Il y a, bien sûr, les idéaux français, qui ont fait le tour du monde. Mais si on les regarde de près... La liberté, il n'y en a plus», «On nous la prend. Les gens sont manipulés, fliqués, on sait tout d'eux. (...) L'égalité a toujours été une utopie.

La fraternité, ça j'y crois encore un peu (...) parce que je crois que l'homme est foncièrement bon. Même si à cause de l'esprit politique, il devient chaque jour un peu plus con", a poursuivi ce monstre sacré du septième art à la vie hors norme et à la trajectoire exceptionnelle, qui révèle « qu’enfant,  il ne s’intéressait pas à l’école et que sa famille était analphabète ».
 
 oumma.com
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter