Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Géotratégie : La France veut installer une base militaire en Libye


Lu sur le web
Lundi 3 Septembre 2012 - 10:42

Comme en Irak, on va vers la division du pays: la Libye utile sécurisée et le reste du pays livré à l'instabilité. Il est spectaculaire de constater comment les puissances occidentales veulent imprimer une situation de guerre permanente en Libye.


Un mirage français.
Un mirage français.
Vrombissement de réacteurs aux frontières Algériennes.

Depuis un an, l'information de l'installation d'une base militaire occidentale dans ce pays d'Afrique du Nord, est diffusée sciemment et à répétition. Et à force de répéter les choses, on finit par les admettre, aussi contraignantes soient-elles. Parce qu'ils sont arrivés sur les chars de l'Otan, donc redevables, les nouveaux dirigeants libyens se sont laissé convaincre par cette éventualité d'installer une base militaire sur leur sol sans même se soucier de la réaction des populations et des voisins immédiats dont l'Algérie avec laquelle leur pays partage près d'un millier de kilomètres de frontières. Les annonces se multiplient et se télescopent laissant prédire le vrombissement des réacteurs à nos frontières Sud.

Dans son édition d'hier, le confrère arabophone Ennahar a rapporté que des experts français sont actuellement en Libye et étudient la possibilité de création d'une base militaire française dans ce pays. Cette base serait construite, selon la même source, aux environs de Syrte et de Rass Lahnout, deux régions très riches en hydrocarbures. La délégation française est arrivée le 27 août dernier en Libye.

Réagissant à cette information, un haut responsable de l'armée libyenne a soutenu que la mission française se limite à une formation militaire et une contribution à assainir la situation d'après-guerre. A l'origine c'était l'Otan qui voulait élire en Libye une place pour une partie de son arsenal militaire. Le 27 janvier dernier, le journal one line français Mediapart, reprenant la télévision «Russia Al Youm», a rapporté que l'Otan compte créer cette base militaire à Benghazi ou à Tripoli. La même source précise que cette demande a été formulée par les Américains.

La doctrine militaire du Pentagone basée sur le principe de la longue guerre, ne s'encombrera pas de détails quand il s'agit de chercher du pétrole. Quelques jours après cette annonce faite au sujet de l'Otan, les médias ont fait état de l'installation d'une base militaire israélienne. L'information a été diffusée par la chaîne de télévision officielle libyenne Al Jamahiriya et publiée par le journal israélien Yediot Aharonot. Les deux médias ont cité un document ultraconfidentiel rapportant la signature d'un accord conclu entre le Conseil national transitoire (CNT) libyen et Israël pour l'installation d'une base militaire dans le Djebel Akhdar (Mont Vert), près de la frontière algérienne.

Etant un pays frontalier et voisin, l'Algérie est le premier pays à être inquiété par un éventuel aboutissement de ces projets de base militaire. Car les experts militaires dont notamment des Suédois, ont suggéré que la première mission de cette base est de protéger la Libye contre d'éventuelles agressions étrangères. Mais quelles menaces étrangères représente l'Algérie pour la Libye? En fait, le cours du projet consiste à créer une situation de tension perpétuelle dans la région et entretenir une division interne au coeur de la société libyenne. D'abord, pour la tension régionale avec le voisin algérien, celle-ci sera nourrie par cette menace frontalière omniprésente par une armée occidentale. Une présence qui irrite au plus haut point l'Algérie qui fait de la souveraineté nationale des pays, un principe immuable.

Quant à la division interne, elle sera entretenue par la création d'une rivalité entre les pour et les contre, la présence militaire étrangère sur le sol libyen. Pour une partie des Libyens, l'existence de toute base militaire sur leur territoire sera synonyme de faiblesse et d'un manque de souveraineté. De la sorte, on aboutira à la création de deux parties en Libye: une première qui sera ultra protégée, celle où existent les champs et les sites pétroliers, la Libye utile. L'autre partie, le reste du pays sera livrée à l'instabilité, aux attaques terroristes, de groupes rebelles et aux explosions. La Libye sera alors la copie conforme de l'Irak. Aujourd'hui, Baghdad croule sous les bombes et les explosions alors que Kirkouk, le nord du pays riche en pétrole, fleurit dans une totale sécurité. Ainsi va le monde.

Brahim TAKHEROUBT/Ikram GHIOUA
Lu sur alterinfo.net
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires