Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Gambie : Ne dites jamais non à Yahya Jammeh!


Actualité
Vendredi 7 Décembre 2012 - 14:14

Yahya Jammeh aurait encore tapé fort. Le président gambien aurait fait arrêter l’avocate générale et ancienne procureure Amie Bensouda ainsi qu'un imam, Baba Leigh, rapporte le journal sénégalais Le Quotidien.


yahya Jammeh, président gambien
yahya Jammeh, président gambien
En conférence de presse à Dakar, le 5 décembre 2012, la Coalition pour le changement en Gambie a dénoncé ces arrestations, qu’elle a qualifiées d’arbitraire.

«Ya­hya Jammeh s’est substitué à la justice. Il a changé toutes les institutions et est devenu la loi», s’est plaint Amadou Scattred Jan­neh, membre de la Coalition.

Ce dernier a échappé in extremis à une condamnation à perpétuité, grâce à l’intervention du révérend américain Jesse Jackson, pour avoir porté un tee-shirt sur lequel il avait écrit:

«Arrêtons la dictature».

Selon les déclarations de la Coalition pour le changement en Gambie, rapportées par le portail d'information sénégalais Setal, Amie Bensouda, aurait été arrêtée le 3 décembre 2012 par la police politique de l’«ogre de Gambie», qui lui aurait reproché d’avoir boudé un poste qu’il lui proposait.

Et, depuis, sa famille n’a aucune nouvelle d’elle ni aucune information sur l’endroit où elle serait détenue. Quant à l’imam Baba Leigh, il lui serait reproché d’avoir critiqué les condamnations des détenus dans le couloir de la mort. Il aurait déclaré publiquement que la charia (loi islamique) ne cautionne en aucune manière les actes posés par le président gambien.

Les ressortissants gambiens vivant au Sénégal, composés pour la majorité d’anciens ministres et collaborateurs de Yahya Jammeh, disent ne pas comprendre les raisons de ces arrestations.

Pourtant, rappelle Le Quotidien, le Sénégal se réjouissait, le 3 décembre, de la décision du président gambien de gracier un prisonnier sénégalais, Saliou Niane, condamné à mort.

Une nouvelle pourtant démentie par la coalition gambienne au cours de la conférence de presse, qui déclare que le prisonnier dont il est question «portait toujours le costume de condamné à mort».

Et annonce même qu’un autre sénégalais détenu depuis 15 ans dans les geôles gambiennes, n’a jamais été présenté devant un tribunal.

Lu sur Le Quotidien
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter
Les + populaires