Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Fusion nucléaire, c’est pour demain. Ou après demain, plutôt…


Lu sur le web
Samedi 15 Février 2014 - 14:25

La fusion nucléaire est sensée être l’énergie du futur. Propre – elle ne produit que très peu de déchets – sécurisée (pas de risque d’emballement du réacteur), et cerise sur le gâteau, il n’y a pas de débouchés militaires. Il existe deux façons de libérer l’énergie contenue dans les atomes:


Autres articles
Fusion nucléaire, c’est pour demain. Ou après demain, plutôt…
1/ La fission, celle-là même qui est utilisée dans les réacteurs nucléaires civils actuels; et qui consiste à casser les liaisons des noyaux atomiques lourds (uranium et plutonium par exemple) pour en récupérer l’énergie sous forme de chaleur.

2/ La fusion, qui elle, permettrait de créer un noyau atomique lourd à partir de deux noyaux légers (hydrogène, deutérium…) A des fins de recherches, un réacteur expérimental (ITER) est en construction à Cadarache, en France. Celui-ci devrait fonctionner en utilisant une technique qui piègerait des atomes dans des champs magnétiques colossaux afin de les chauffer longuement pour les porter au point de fusion à une température de plusieurs millions de degrés. Problème principal: on ne connait, actuellement, pas de matériaux capables de résister à de telles températures.

Les Etat-Unis ont une autre approche. Ils misent sur l’action conjuguée de puissants faisceaux lasers, qui bombardent une cible minuscule pour créer des pressions intenses en un temps très court. Nous mettons la capsule qui contient le combustible – une couche microscopique de deutérium et de tritium glacés – dans une canette cylindrique d’un centimètre de long, puis nous tirons au laser dans le trou (…) pour déclencher la fusion, dit Debbie Callahan, physicienne au NIF (projet américain). Comprimée par ce soudain bombardement, la capsule devient 35 fois plus petite, comme si on débutait l’expérience avec un ballon de basket et qu’on finisse avec un petit pois, à tel point qu’elle implose et que le combustible s’effondre sur lui-même pour fusionner. La pression générée sur ce tout petit point est 150 milliards de fois plus forte que celle de l’atmosphère terrestre, avec une densité 2,5 à 3 fois supérieure à celle qui règne au coeur du Soleil, renchérit Omar Hurricane, responsable des essais du NIF.

Et ils ont réussi! Deux fois! A l’automne dernier. Les physiciens américains qui cherchent à déclencher une fusion nucléaire contrôlée, alternative à la fission d’aujourd’hui, ont réussi à produire plus d’énergie que leur combustible n’en a absorbé. Cet exploit inégalé a été réalisé à deux reprises l’automne dernier dans le laboratoire gouvernemental du National Ignition Facility (NIF), en Californie, grâce à la chaleur produite par 192 lasers occupant la surface d’un terrain de football. Certes, il a duré moins d’un milliardième de seconde et n’a produit au finish qu’une énergie correspondant à celle stockée dans deux piles AA (17.000 joules au maximum), alors que les chercheurs ont dû injecter à l’entrée du système l’équivalent d’une batterie de voiture. Grosso modo, on doit obtenir un rendement cent fois meilleur avant d’arriver au seuil d’ignition, le point où la réaction nucléaire se suffit à elle-même.

Ca semble modeste, et ça l’est. Mais nous nous en sommes approchés plus que quiconque par le passé, a déclaré à la presse Omar Hurricane. La recherche a encore de beaux jours devant elle. Rappelons quand même, que depuis la mise en chantier d’ITER – et même avant – de nombreux scientifiques ont tirés la sonnette d’alarme; en expliquant qu’en l’état actuel des choses, construire un réacteur à fusion était inutile, onéreux et idiot.

Source: strategika51
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter
Les + populaires