Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

France-Géorgie (3-1) - Benzema n'est pas seul


Sport
Samedi 23 Mars 2013 - 14:50

Encore une fois malheureux avec les Bleus, Karim Benzema peut se consoler en se disant qu'il conserve le soutien des copains, à défaut d'avoir celui du public.


France-Géorgie (3-1) - Benzema n'est pas seul

Une victoire face à la Géorgie couplée à un faux pas de l'Espagne : vu de loin, ça ressemble à une soirée parfaite. De près, ça l'est toujours. A un petit détail près, qui n'a échappé à personne. Ni au public du Stade de France, partagé jusqu'au terme de la rencontre entre les encouragements et les sifflets. Ni aux joueurs de l'équipe de France, qui ont fait corps derrière le seul Bleu malheureux de la soirée, Karim Benzema. L'international français (56 sélections) a traversé une onzième rencontre sous le maillot bleu sans marquer. Le joueur du Real Madrid n'a plus inscrit le moindre but depuis le 5 juin 2012 et son doublé face à l'Estonie (4-0). Soit 929 minutes de disette.

Vendredi soir, l'ancien Lyonnais a pourtant eu les occasions. Notamment deux très grosses opportunités qu'il n'a pas été capable de transformer en or. La faute à Loria, certes. Et à un manque de confiance évident. Karim Benzema peut dire ce qu'il veut, qu'il n'est pas inquiet, qu'il fait d'autres choses sur le terrain, comme défendre ou donner des ballons décisifs, il n'en reste pas moins que cette situation commence à lui peser. Vendredi, ça s'est particulièrement senti dans son jeu et au moment de conclure.

Ribéry : "Je suis passé par des périodes comme ça"

Vendredi soir, Didier Deschamps et ses coéquipiers sont venus à la rescousse de Karim Benzema, resté invisible après la rencontre. "Il a eu des occasions. J'aurais été inquiet s'il n'en avait pas eu. Il fait partie d'un collectif dans un rôle où il aimerait être plus décisif. Je l'ai laissé jusqu'au bout parce que ça faisait un moment qu'il n'a pas joué 90 minutes mais j'aurais préféré qu'il marque ce petit but", a tout de même fini par reconnaître le sélectionneur de l'équipe de France. Il a également tenu à minimiser les sifflets à l'encontre de son avant-centre : "Ce n'était pas spécialement contre lui. On préfère que le public soit à fond mais je ne peux pas l'empêcher. Le public français est exigeant mais c'est aux joueurs d'inverser la tendance."

Les sifflets, tout le monde les a entendus. Et regrettés. Notamment Mathieu Valbuena qui est actuellement aux antipodes de Karim Benzema au niveau de la confiance. "Les sifflets sont très durs. Karim c’est notre meilleur joueur et il a du talent, a lancé le Marseillais. Il marque un peu moins en ce moment. Mais dans les gros matches, il répondra présent. J'en suis convaincu." Même son de cloche dans la bouche du capitaine, Hugo Lloris : "Ce n'est jamais évident et cela ne fait pas plaisir. Maintenant, Karim a tout pour rebondir. Il a les qualités pour marquer ce but qui lui manque." Celui qui débloquerait la machine et redonnerait de l'allant à l'ancien Lyonnais.

Franck Ribéry, désormais 72 sélections au compteur (comme Michel Platini), a traversé quelques périodes sombres avec l'équipe de France ces dernières années. Lui mieux que quiconque comprend ce que le Madrilène est en train de vivre. "Ce n'est pas facile... Vous savez, je suis passé par des périodes comme ça et ce n'est jamais évident", s'est-il remémoré. La recette pour sortir du marasme ? Il n'y en a pas vraiment. Sinon s'accrocher et compter sur les copains. Ces derniers n'ont pas perdu la foi en Benzema. C'est déjà beaucoup.

Source:Eurosport
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter