Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

France : Ces candidats inconscients qui menacent l'économie


International
Vendredi 6 Avril 2012 - 17:02

La France court à la catastrophe, s'alarme The Economist. Avec des politiciens aussi ignorants de l'économie, c'est la Terreur qui attend le pays.


France : Ces candidats inconscients qui menacent l'économie
Alors que la campagne présidentielle entame sa dernière ligne droite, les candidats rivalisent de promesses hostiles au monde des affaires. François Hollande, le candidat socialiste, a promis d'imposer à 75 % [le taux marginal pour] les contribuables qui gagnent plus d'un million d'euros ; il a également déclaré la guerre au monde de la finance, promettant l'augmentation des impôts des entreprises et l'interdiction des stocks options en cas de victoire des socialistes. Si certains pays accueillent les multinationales à bras ouverts, "la France fait apparemment tout pour les maintenir à distance", regrette Denis Kessler, patron de SCOR, un groupe français de réassurance.

Jean-Luc Mélenchon, encore plus à gauche que Hollande, séduit de plus en plus de Français : ses amis communistes ont même marché sur la Bastille le 18 mars dernier, en signe de soutien. Quant à la droite, elle n'est pas plus rassurante : Nicolas Sarkozy, le président sortant qui s'était vu reprocher ses liens avec les plus fortunés, a promis pour se racheter un nouvel impôt sur les ventes à l'étranger des multinationales françaises.

Faire des affaires en France est de plus en plus compliqué. Les entreprises doivent déjà supporter de lourdes charges sociales, l'intransigeance des syndicats et l'interventionnisme des politiques. Quant aux 35 heures votées en 2000, elles restreignent encore davantage leur marge de manœuvre.

Cette idée d'imposition à 75 % est des plus absurdes. Si l'on y ajoute d'autres taxes, le taux marginal d'imposition pourrait atteindre les 90 %, alors que dans certaines régions de Suisse le taux maximal d'imposition est aux alentours de 20 %. Et l'on s'étonne que les entreprises françaises peinent à recruter les talents étrangers !

De plus en plus d'entreprises risquent également de s'expatrier. Selon Armand Grumberg, spécialiste en relocalisation d'entreprises, plusieurs grandes entreprises et grosses fortunes françaises ont l'intention de quitter la France. Lors d'un récent repas d'affaires, les patrons des plus grandes entreprises du CAC 40 ne parlaient que d'une chose : comment s'en aller.

On ignore pour l'instant si Hollande ne compte imposer à 75 % que le capital, ou s'il inclut les revenus du capital. Comme pour la plupart des promesses électorales, les détails restent flous. M. Sarkozy a ainsi donné plusieurs définitions de ces "grandes entreprises" concernées par son nouvel impôt.

Si certains hommes d'affaires espèrent que les promesses les plus prohibitives seront discrètement abandonnées une fois les élections terminées, cela ne les empêche pas de trouver la campagne fort inquiétante. Non seulement les hommes politiques français n'aiment pas le monde des affaires, mais en plus ils n'y comprennent rien.

Les effets les plus graves se ressenteront à long terme. Aujourd'hui, les plus doués des jeunes diplômés ont le choix : trouver un travail ou monter leur propre entreprise. Les ambitieux seront prêts à risquer leurs économies, à emprunter de l'argent et à s'astreindre à de longues heures de travail pour créer de nouvelles entreprises, qui à leur tour créeront des emplois et de nouveaux produits. Mais auront-ils envie de tenter l'aventure en France pour toucher seulement 25 % (ou moins) des fruits de leur travail ? Zurich n'est qu'à une heure de route de la France, et la classe politique française est figée dans un autre siècle.

Source : courrierinternational.com
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire