Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Football mauritanien : Audiovisuel et football incompatible en Mauritanie ?


Sport
Mercredi 20 Juin 2012 - 22:26

En Mauritanie, comme il en est malheureusement coutume, les férus du ballon rond ont encore eu l’occasion de constater, le désintérêt de nos télévisions nationales vis-à-vis du sport. Le samedi 5 mai dernier, s’était joué à Nouakchott, le match retour des éliminatoires de la CAN U20 opposant la Mauritanie au Maroc. Nombreux sont les patriotes qui auraient aimé voir en direct, les jeunes Mourabitounes en découdre avec les Lionceaux de l’Atlas. Mais comme d’habitude dirons-nous, les chaînes nationales étaient une nouvelle fois absentes. Et les exemples ne manquent pas. Bon nombre de rencontres ont été jouées par nos différentes sélections cette année (5 pour les seniors, 6 pour les juniors et 4 pour les cadets) mais aucune d’entre elles n’a été diffusée sur nos télévisions nationales.


Autres articles
Football mauritanien : Audiovisuel et football incompatible en Mauritanie ?

L’incompréhension à ce sujet reste totale, alors que ce type d’événement bénéficie de bonne couverture médiatique dès l’instant où une grande personnalité politique est présente dans les gradins. Et le fait que la TVM doit retransmettre en direct la finale de la Coupe nationale le 06 juillet prochain, vient nous conforter dans l’idée qu’elle n’utilise le sport qu’à des fins politiques. Car comme par hasard, il est prévu que le Président de la République assiste à cette rencontre. Alors que des programmes sans grand intérêt passent en boucle à longueurs de journées sur nos écrans, la place du football mauritanien est réduite à la portion congrue.

 

L’apport que pourrait apporter l’audiovisuel pour le sport en général et le football en particulier n’est plus à démontrer. Il pourrait aider à attirer énormément de sponsors, encore réticents à l’idée d’investir dans le football. Car avouons-le, la chose qui intéresse le plus les sponsors est la visibilité, et vu que nos stades sont désespérément vides, cela n’encourage personne à se mouiller. Un exemple probant est celui de la "Lutte" au Sénégal. Ce sport qui a prit une ampleur incommensurable, doit sa renommée qui dépasse les frontières du pays de la Téranga, en grande partie à des chaînes comme la RTS, TFM et bien d’autres. Aujourd'hui, les plus grandes sociétés n’hésitent pas à y injecter des sommes faramineuses. C’est pour dire que sans la télévision, la promotion du football mauritanien reste et restera vaine.

 

En Mauritanie, il est fréquent d’assister à un débat concernant un Real de Madrid – FC Barcelone, ou un Manchester United – Chelsea, ou encore un Paris Saint Germain – Olympique de Marseille. Mais il est presque improbable de voir deux citoyens parler d’un FC Tevragh-Zeïna – FC Nouadhibou ou d’un CF Cansado – ASAC Concorde. Quand déciderons-nous d’en finir avec le monopole du football européen qui règne déjà depuis trop longtemps dans notre pays ? Comment  valoriser le football mauritanien sans donner aux citoyens l’opportunité de s’y intéresser ? Des questions qui n’auront probablement jamais de réponses, mais qui méritent réflexion.

 

La Fédération de football devrait sérieusement se pencher sur ce cas précis et s’il le faut saisir l’Etat pour faire bouger les choses. Avec l’avènement de l’audiovisuel en Mauritanie, c’est peut être l’opportunité ou jamais.

 

Brahim Sow Deïna

MAURIFOOT

 

Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire