Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Football : LNF, un « zéro » pointé


Sport
Mardi 4 Juin 2013 - 13:25

La LNF, cette bonne vielle LNF, sortie de terre par l’actuel bureau de la FFRIM, elle est en charge de l’organisation du Championnat national de première division, entre autres. Elle ne laissera certainement pas un souvenir intarissable cette année.


Football : LNF, un « zéro » pointé
Entre modification à tout-va, reprogrammation des matches de la D1 et organisation douteuse, l’équipe de Pape Amghar Dieng (photo principale), obnubilé par le respect du calendrier international, est complètement passé au travers de son sujet.

La LNF avait déjà donné le ton dès le début de la saison avec pas moins de sept matches perdus par des équipes sur tapis vert. Si les clubs et surtout la CQRPD sont les principaux fautifs, la Ligue y a aussi une grande part de responsabilité. Dans son rôle de « gestionnaire » du championnat, elle devait veiller à que ce genre de mésaventure ne se produisent jamais. Avec sept forfaits, on a certainement atteint le record du pays. Une chose invraisemblable que l’on n'a rarement l’occasion de voir ailleurs.

Ensuite, en voulant coûte que coûte innover, la LNF a fait n’importe quoi en exigeant un cahier de charge rédigé de manière hâtive et irréfléchie. Mis à part le fait que les gardiens de but étrangers n’ont plus le droit d’évoluer dans une compétition Mauritanienne (une idée absurde, calquée sur certains pays voisins), chaque club devait disposer d’équipes U19 et U17. Ils sont où les juniors dans tout ça ? Concernant les cadets, la LNF les a calmé avec un championnat moribond organisé en un temps record (une semaine, eh oui vous avez bien lu), et qui n’avait de raison d’exister que pour combler des promesses tenues à la va-vite. Enfin, les formations de l’élite devaient disposer d’un soigneur digne de ce nom. Les « pompiers » de service munis de sachets rempli de glaçons sont toujours d’actualités. Et n’oublions pas que l’année dernière, a été une des plus tristes du football mauritanien, avec le décès de deux joueurs en plein matches (un de Zem-Zem en championnat et un autre de la Gendrim en Coupe nationale), et tout ceci sous l’égide de cette même LNF, qui était censée prendre des dispositions drastiques.

De plus, jamais les clubs ne se seront aussi plaints de l’organisation de la D1. Les matches ont été reprogrammés un nombre incalculable de fois. Souvent à seulement quelques jours des rencontres, mettant les dirigeants (ceux de l’intérieur notamment) dans un embarras certain. Et c'est soit-disant les matches de la sélection nationale qui pousseraient la Ligue à tout chambouler, mais pas seulement. Lors de la journée nationale du sport (vendredi 05 avril), la LNF a modifié le calendrier la veille, en avançant la date du match entre Ksar et Nouadhibou, dans le but de faire plaisir aux politiques. Nous savions Pape Dieng à la solde d'Ahmed Yahya, mais pas à ce point.

Pour conclure, le planning du championnat national a été une nouvelle fois retouché en cette fin de saison, bouleversant le programme préétabli par Patrice Neveu. En effet, le sélectionneur national avait prévu une rencontre amicale pour le 14 juin prochain. Alors qu’aucune rencontre de championnat ne devait se jouer, la LNF en a décidé autrement. On a pas dit que « Gouverner c’est prévoir » ? Neveu, qui n'avait pas été averti, doit se demander dans quel bourbier il a bien mis les pieds.

Source: Maurifoot
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire