Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Football/Kaédi : Les footballeurs réclament le renouvellement de la ligue


Sport
Mardi 22 Mai 2012 - 23:20

Les associations sportives artistiques et culturelles de Kaédi crient leur ras le bol. Ils demandent le renouvellement de l’actuelle équipe dirigeante de la ligue régionale de football, vieille de plus de deux décennies. La ligue régionale du Gorgol l’une des plus antique et inactive doit rendre le tablier, selon eux. Les footballeurs issus de ces clubs (voir liste), reconnus par la délégation de la jeunesse et des sports du Gorgol, affiliés à la ligue et « méconnus » par la FFRIM n’entendent plus travailler avec cette structure. Ils ont décidé à l’unanimité de suspendre le championnat local qui se déroulait dans cette ville.


Football/Kaédi : Les footballeurs réclament le renouvellement de la ligue

Ces jeunes entendent faire valoir leur « droit » jusqu’à la satisfaction de leur doléance. Le championnat local qui devait se poursuivre la semaine dernière avec les rencontres opposant les équipes de Moderne – Touldé et Gourel Sanghé-Aéroport n’ont pas été jouées. Le forfait constaté samedi dernier en faveur de l’équipe de la JSK, ne s’est pas déroulé dans les règles de l’art.Ces footballeurs reprocheraient à la ligue son incompétence, sa mauvaise gestion et ses mauvaises décisions qui ont sabordé leur effort pour l’émergence d’un football amélioré. Selon nos sources, la ligue élabore tous les documents de base (Règlements, calendrier et autres) sans concertation avec les clubs. Et en dépit des énormes potentialités dont dispose la région en général et la ville en particulier, Kaédi qui était jadis un bastion du sport roi demeure l’une des dernières du pays et son football régresse. En témoigne, la dernière déconvenue, suite à la compétition pour la montée en première division, où l’équipe a baissée pavillon lors de la dernière journée à domicile.

 

Un football pris en otage 

 

Ces clubs de Kaédi qui ont rencontré les responsables de la Ligue mercredi dernier pour faire entendre leurs préoccupations, se sont vu intimider par leurs interlocuteurs en leur faisant savoir qu’ils n’avaient aucune légalité pour toute revendication, puisqu’ils n’étaient pas affiliés à la FFRIM. Si telle est le cas, d’où est ce que la ligue de Kaédi tire sa crédibilité et sa légitimité ? Dans la mesure où les ligues régionales sont élues par les clubs, entendez par là, qui sont aussi « affiliés à la FFRIM ». Alors qu’aucun club de Kaédi n’est affilié à la FFRIM. Dans ce cas, la ligue ne peut se prévaloir d’aucune légitimité. Dès lors, vous comprendrez aisément le « trapèze » qui maintient cette ligue régionale « indéboulonnable ». A noter que seules les associations de Sinthiane, Tantadji, Moderne et Gattaga disposent de récépissé délivré par le ministère de l’intérieur, mais comble du désarroi ne sont pas affiliés à la FFRIM. D’ailleurs, les deux premières n’ont pas jugé utile de participer au championnat, arguant une mascarade. Ce feuilleton sans précédent dans les annales du football à Kaédi ne fait que commencer et ces jeunes footballeurs entendent user de tous les recours légaux pour avoir satisfaction. 

 

D’où la ligue de Kaédi tire t- elle sa crédibilité ?

 

Interrogé sur la situation, le secrétaire général de la FFRIM, nous dit que ce phénomène est interne à la ligue du gorgol, avant d’ajouter que les clubs en question ne sont pas affiliés à la fédération de football de la RIM. Donc selon Massa Diarra, c’est un problème interne ! Toujours selon lui, la FFRIM sur la base d’un programme général s’attèle pour le renouvellement de toutes les ligues régionales. 

 

Une influence négative et une entorse aux textes

 

Mais le hic, c’est l’« influence » de la ligue de Kaédi qui a ordonné à un arbitre de la CRA samedi dernier de constater le forfait de l’équipe de l’JSK (jeunesse Sportive de Kilinkaré) qui devait jouer avec celle de Kébé qui ne s’est pas présenté. Selon nos informations, l’ordre vendrait de « là haut ». Il n’y avait qu’un seul arbitre (Khadijitou Bâ) qui a été joint par téléphone pour se présenter au stade et c’est malheureusement elle seule qui a décidé ce forfait. Aucun autre arbitre ne l’accompagnait. Une ingérence dans les affaires de la CRA, selon son président Hamatt Diallo qui a été contourné selon lui en contradiction avec les textes et qui serait d’ailleurs sur le point de rendre sa démission.

 

Les Kaédiens dépités

 

De nombreux Kaédiens déplorent la situation blafarde du football local, en dépit des énormes ressources humaines dont dispose la ville. Il y a seulement deux années, l’équipe du Collège de Kaédi 2 avait remporté le trophée du tournoi scolaire et les prémisses d’une forte équipe étaient palpables. Si bien que ce sont ces mêmes jeunes venus de l’Inchiri et de Kiffa qui avaient perdu face aux collégiens de Kaédi lors de cette mémorable édition. Ce sont ces mêmes joueurs de Kiffa qui réussissent leur accession en première division.Doté d’un stade municipal (sans pelouse) récemment, la ville de Kaédi assiste impuissante au déclin d’un football qui jadis faisait le bonheur de nombreux citadins. L’inertie de la ligue de Kaédi concourt ainsi à la déchéance de ce football, au grand désarroi des férus de ce sport roi, dont les pratiquants sont réduits à de simples assistants.

 

Par Hachim Yemani

Quotidien de Nouakchott

 

 


via maurifoot


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire