Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Fonds de soutien à l’équipe nationale : Douche froide pour les sportifs !


Sport
Dimanche 3 Novembre 2013 - 17:48

A l’issue du conseil des Ministres de ce jeudi 31 octobre 2013, Lalla Mint Chrif, ministre mauritanienne, de la culture, de la jeunesse et des sports, a déclaré que le gouvernement mauritanien a décidé de faire appel aux dons des citoyens mauritaniens, pour rassembler les sommes nécessaires, au fonctionnement de l’équipe nationale de Football.


Fonds de soutien à l’équipe nationale : Douche froide pour les sportifs !
«Nous avons décidé de créer un fonds de soutien à l’équipe nationale, nous voulons faire contribuer financièrement les citoyens, pour couvrir les dépenses de l’équipe nationale mauritanienne» a déclaré la ministre mauritanienne.

Poursuivant, elle a expliqué que les matchs de préparations pour le CHAN 2014 en Afrique du Sud couteront 2 milliards d’ouguiyas au Trésor public. Ce qui selon elle est beaucoup trop pour l’Etat et qu’une commission ministérielle lancera une campagne médiatique pour inciter les citoyens à faire don pour l’équipe nationale. En somme l’Etat se désengage de l’équipe nationale à deux mois du démarrage du CHAN en Afrique du Sud, et tend la main au citoyen lambda.
 
Dans le milieu du sport, cette annonce a sonné comme une douche froide pour toute la famille sportive qui croyait que l’Etat Mauritanien encouragé par les derniers résultats des Mourabitounes avait décidé de soutenir fermement la promotion du sport. « Où est la souveraineté de l’Etat quant il n’arrive pas à prendre en charge les équipes nationales qui représentent la Nation?», s'est interrogé Birama Souleymane Dembélé, le secrétaire général de la Fédération Mauritanienne de Basket. Même son de cloche chez d’autres sportifs qui ne comprennent pas cette décision et qui n’arrivent toujours pas à comprendre : «Nous sommes désespérés parce que cette décision montre que le sport n’a aucune espèce d’importance dans le pays » lance Mohamed Ould El Kory.
 
En effet cette décision compromet les efforts entrepris par l’ensemble des fédérations sportives et particulièrement par la Fédération Mauritanienne de Football, qui est parvenue avec la qualification historique des Mourabitounes pour le CHAN 2014, à redonner espoir à l’ensemble des sportifs. A deux mois de cette compétition majeure, la préparation de l’équipe est remise en cause et soumise à la mendicité ambiante. Ou est la souveraineté de l’Etat quant ce dernier ne prend pas en charge les équipes nationales ? Certes la contribution de tout le monde est souhaitable et c’est le cri de cœur lancé depuis de longues années par l’ensemble des sportifs. Cependant, c’est pour la promotion du sport au niveau national à travers un soutien massif aux clubs et autres structures nationales.

Quant il s’agit de l’équipe nationale, c’est devenu le domaine réservé de l’Etat qui ne doit pas souffrir de faiblesse surtout quant on annonce que les finances publiques vont bien. Quant le cri vient de la montagne où se trouve le refuge (proverbe maure). Pourtant depuis deux ans déjà, on nous rabat les oreilles avec le Fonds d’Appui issu de 1% des recettes douanières qui résulte d’une volonté du Président de la République pour soutenir la promotion du sport et de la culture. A quoi sert alors ce fonds qui l’année dernière a avoisiné les 3 milliards d’ouguiyas  Qu’est ce qui s’est passé pour que l’Etat se rabaisse au risque de perdre sa dignité ! C’est bien de cela qu’il s’agit parce que ce sont les EQUIPES NATIONALES avec le vert et le jaune, qui sont le signe de souveraineté, pas d’équipes de quartiers qui  vivent avec les sous des riverains. Deux (2) milliards d’ouguiyas pour la préparation de l’équipe nationale ne sont rien comparés aux sommes colossales que l’on dépense pour des choses de moindre importance.  D’autre part, l’émoi que ce budget a suscité auprès de la Ministre de la CJS au point de présenter une communication en Conseil des Ministres démontre que l’on est loin d’être sorti de l’auberge.
 
Force est de constater que si l’on ôte les voyages et l’hébergement de l’équipe nationale (qui se négocièrent souvent entre les Etats dans le domaine de la coopération) il est très minime comparé à ceux de la sous-région. A titre d’exemple au Sénégal à côté, l’Etat décaisse 150 millions de FCA pour chaque sortie des Lions dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du Monde 2014 et c’est toujours jugé insuffisant au point que l’Etat a fait passer le budget du Ministère des Sports de 6 à 8 milliards de FCFA.
 
Donc il s’agit là d’une décision qui va porte un grand coup au moral de tous ceux qui s’intéressent à la promotion du sport dans le pays et particulièrement les joueurs de l’équipe nationale de football qui ont réussi à relever la tête de tous les Mauritaniens et qui croyaient avoir un nouveau statut grâce au soutien du Président de la République qui les a reçus récemment. A un moment aussi crucial avant le début d’une compétition majeure, ils s’attendaient à beaucoup plus que de tendre la main à des citoyens déjà en proie à d’énormes difficultés en période de crise. Il y a déjà la départ presque confirmé de Patrice Neveu que le Ministère de la CJS n’a pas pu retenir pendant qu’il est temps et aujourd’hui la mise en place d’un nouveau fonds géré par un comité interministériel qui nous rappelle un triste fonds Cabral de 1995 qui a montré ses limites…
 
Mohamed Feily Dit Antar
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire