Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Fin du ramadan: « Il est passé en une fraction de seconde ! »


Culture
Samedi 18 Juillet 2015 - 13:00

Le ramadan s'est terminé ce vendredi et sera fêté avec l’Aïd-El-Fitr, qui marque la fin du mois sacré de jeûne. 20 Minutes est allé à la rencontre de fidèles de la Grande Mosquée de Paris, dans le 5ème arrondissement. Ils racontent comment ils ont vécu cette période.


Fin du ramadan: « Il est passé en une fraction de seconde ! »
Fatima, 67 ans

« Il y a des personnes pour qui cela a été plus dur que d’autres : les personnes âgées, dont je fais partie, mais aussi les plus jeunes. Surtout ceux qui passaient un examen très important, le baccalauréat ! Moi c’est différent car je suis malade : pour prendre mes cachets, je suis obligée de boire, mais j’ai respecté le jeûne en ne mangeant pas pendant la journée.

Pour tout vous dire, je suis en même temps soulagée et en même temps un peu triste que le ramadan soit fini. Pendant le ramadan il y a réellement une connexion entre les gens, une solidarité, un côté joyeux. Là, j’ai peur que ce soit le retour de la haine et de la méchanceté. Surtout avec les récents évènements qui se sont passés dans des pays musulmans… »

Terrorisme: Le mois du Ramadan, moment propice aux attentats

Yannis, 24 ans

« Ca a été assez compliqué pour moi d’arriver à mener de front mes examens et le ramadan, qui tombait à la même période. En plus, les journées de jeûne étaient longues… Ne pas boire dans une salle d’examen sans climatisation a sans doute été le plus dur, j’ai même hésité à sauter quelques jours de mon ramadan.

Je fais le ramadan depuis plusieurs années, cela me tient vraiment à cœur. Pendant cette période, je me sens réellement plus serein, apaisé. Comme si la vie prenait un tournant positif juste pour ce mois si particulier. »

Leila, 53 ans

« J’ai l’impression que ce ramadan est passé en une fraction de seconde ! Malgré la chaleur, j’ai trouvé que c’était passé très vite. La fin du ramadan est une période un peu particulière : on « réapprend » un rythme de vie classique, on peut remanger…

D’ailleurs, j’ai souvent un petit moment d’hésitation, ça me fait toujours un peu bizarre de me dire que demain je pourrais boire et manger normalement. Je vais enfin pouvoir refaire des pauses café avec mes collègues ! ».

Mohammed, 32 ans

« Outre le fait que nous nous consacrions à la religion, le ramadan nous permet d'aider les plus pauvres et les malades. Comme il a fait très chaud, j’ai surtout distribué des bouteilles d’eau aux nécessiteux que j’ai pu croiser… sans pouvoir en boire une goutte ! J’ai aussi contribué comme chaque année à la zakat el-fitr [aumône de rupture distribuée aux plus pauvres] en participant financièrement, mais aussi en leur apportant de la nourriture pour que nous puissions faire la fête tous ensemble aujourd'hui.

Cette année, après avoir fait mon tour dans le quartier, je rentrais assez vite me mettre au frais, alors que d’habitude je reste plus longtemps dans la rue. C’est la seule différence avec les autres ramadans que j’ai fait. »

20minutes.fr
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter
Les + populaires