Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Festival des villes anciennes à Ouadane: «Ce qui a été arbitrairement classé rouge en réalité est vert, rose, plein de joie, d’harmonie, de sécurité et dé générosité»


Culture
Mardi 31 Janvier 2012 - 16:31

A quelques jours du festival des villes anciennes prévu cette année à Ouadane du 4 au 10 février, le directeur de la culture et des arts Adnan Ould Beyrouck, par ailleurs membre du comité de préparation du festival, explique dans cet entretien, l'objet du festival.


Festival des villes anciennes à Ouadane: «Ce qui a été arbitrairement classé rouge en réalité est vert, rose, plein de joie, d’harmonie, de sécurité et dé générosité»
Autres articles
Pourquoi un tel festival des villes anciennes?

Le festival dans sa deuxième édition est d’abord une foire extrêmement importante pour le développement de ces sites oubliés, enclavés, dépeuplés. Pendant plus d’une dizaine de jours, un travail intense sera fait, avec des acquis qui resteront. Parallèlement au festival, tous les départements de l’État ont amélioré les conditions de leur département (santé, éducation électricité, eau, route, bâtiment,) des réalisations qui seront laissées aux populations de Ouadane.

Il y a énormément de brassage culturel à travers ces villes, ce festival sera organisé régulièrement dans les quatre villes classées patrimoine mondial. Elles ont joué un rôle important pendant des siècles pour le rayonnement culturel du pays et de la région. A un moment donné elles ont connu certes un déclin économique financier, mais cet état n’a jamais affecté leur rôle culturel et historique.

Après une première édition critiquée, comment s'annonce l'organisation de cette deuxième?

On a tenu compte de l’expérience de l’année passée, pour améliorer cette édition. Il s’agira d’impliquer essentiellement les quatre villes anciennes avec la participation des troupes et des exposants venus de toutes les régions du pays, avec des participations variées et riches.

Nous comptons faire un village culturel où de très nombreuses choses seront exposées comme les produits artisanaux, locaux les manuscrits les objets ethnographiques, les photos et l’histoire des villes anciennes. Nous avons également un site pour les soirées et les manifestations culturelles; des séries de conférences se tiendront sur les villes anciennes. Un grand nombre de touristes a été invité cette année pour attester de la stabilité et de la quiétude du pays, quelques soient les rumeurs sur la classification de notre pays en zones rouge ou jaune. Nous pensons que l’Adrar et le reste du pays demeurent une zone de sécurité de paix et de stabilité.

Quelle est l’innovation de l’édition de cette année?

Par rapport à l’année dernière nous avons d’abord construit une scène, et une tribune qui vont rester comme acquis pour les populations d’Ouadane.
Il y a un budget approximatif qui ne sera définitif qu’à la fin du festival, sinon il y a des contributions qui viennent tous les jours. L’état a donné 40 millions d’UM aux populations à 100 familles pour les aider à accueillir les gens et à améliorer leurs conditions de vie localement. Cela rentre dans le cadre de l’organisation du festival, une commission locale a choisi 100 familles nécessiteuses chacune bénéficie de quatre cent mille UM. Cette action est extrêmement importante, et nous comptons la faire pour les prochaines villes.
L’Etat est le premier contribuable, par ailleurs le FNUAP, des grandes sociétés de la place ont aussi contribué entre autres.

Des sources disent que le festival est mal organisé, comment réagissez-vous à ces déclarations?

Je leur dis de venir pour mieux juger par eux-même. Quand on n’est pas sur le chantier, ni à Ouadane, ni dans le comité local, interministériel ou technique, on n’a pas les informations pour juger l’évolution du travail. Ils sont assis à Nouakchott, il faut qu’ils viennent à Ouadane pour voir.

Est-ce que d’autres participants sont prévus?

Oui. Il y a un charter affrété par l’état : un vol de 150 personnes qui viendra de la France, pris en charge entièrement par l’état, dont des opérateurs, des sociétés touristiques, des amis de la Mauritanie etc. Le deuxième charter est en voie de préparation. Ils vont venir apprécier le festival pour montrer que ce qui a été arbitrairement classée rouge en réalité est verte, rose, pleine de joie, d’harmonie, de sécurité et dé générosité.

Propos recueillis par Awa Seydou Traoré
Mamoudou Kane


              


1.Posté par Philippus le 21/06/2015 21:05
Bonjour
Merci de stipuler l'origine de la photo et ce quelle représente, ce qui se fait dans la presse profesionnellement. Je vous mets cela ci-dessous :
Photo:
Réalisation d'une maison privée résidentielle à l'entrée de Oudane.
Première Construction en alliance des matériaux pierre traditionnelle locale et structure béton. Les pierres ont été extraites d'une carrière naturelle à 3 km à l'entrée de la ville. Hormis l'eau et les pierres tout le reste fut importé de la capitale Nouakchott ainsi que les ouvriers plus spécialisés. Les maçons locaux de la ville de Ouadane furent recrutés pour ce projet ainsi que d'autres personnes pour le transport en 4x4 des pierres, (prés de 500 voyages) et créa une activité économique à cette petite ville isolée pendant un moment.
Mur monté traditionnellement de 50 cm mais avec ciment et jointoiement des pierres.
Intérieur aux normes techniques modernes occidentales.
Maison étudiée en plain pied de niveau identique et adaptée pour une personne handicapée en fauteuil.
Projet étudié en 2005. Terminé en 09.2007.
Concepteur. AMO. Représentant du Maître d'ouvrage et architecte. PHILIPPUS (FR) Nouakchott.
Terrain cloturé par murs en pierre sur 1600 m² de surface. Maison auvent et garage et local gardien sur 320 m² couverts. Pour projet identique contacter désormais legroupementagadir@gmail.com

Le parpaing est le pire matériaux en ce pays, utiliser les techniques traditionnelles en les optimisant.

Cordialement. Philippus. "L'architecte et concepteur de ce projet"

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter
Les + populaires