Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Fer : la SNIM se voit dans le top 5 mondial


Economie
Mardi 30 Octobre 2012 - 11:20


Fer : la SNIM se voit dans le top 5 mondial
Course de vitesse pour la Société nationale industrielle et minière (SNIM) qui cible 40 millions de tonnes par an en 2025, contre 12 millions t en 2012. Objectif : s'installer rapidement dans le top cinq des producteurs mondiaux, alors que le marché doit entrer en surcapacité en 2025.

Assisté d'Ahmed Ould Mohamed Ahmed, son conseiller chargé de la stratégie, l'administrateur directeur général de la SNIM, Mohamed Abdellahi Ould Oudaâ, déploie sur les douze prochaines années un "Cadre stratégique de développement" (CSD) pour le moins ambitieux. Afin d'atteindre la barre des 40 millions t/an en 2025, celui-ci table sur des joint-ventures, notamment celles en cours avec Xstrata et MinMetals, et sur le potentiel de croissance interne du groupe.

Ce dernier point se découpe en trois volets : une croissance axée sur les minerais pauvres, avec un traitement humide généralisé et la construction d'un pipeline d'eau reliant Nouadhibou aux sites miniers de Zouerate ; une montée en puissance du système industriel (construction de nouveaux complexes mines-traitement, en mettant l'accent sur les gisements de magnétites Guelbs Nord) ; et, enfin, une optimisation des capacités opérationnelles. La SNIM envisage même à terme, et moyennant le démarrage de la production de gaz dans le pays, en principe en 2015, une production de Direct Reduced Iron (DRI), un fer hautement enrichi à plus de 90% et prisé des sidérurgistes. Il n'est pas exclu que la Banque africaine de développement (BAD) soutienne ce plan stratégique.

A regarder de près le CSD, des experts relativisent cependant certains aspects jugés trop ambitieux. C'est le cas du "potentiel géologique" de la SNIM, supposé renfermer une capacité de 40 millions t/an, ce qui est perçu comme très optimiste. L'estimation du coût du pipeline et de l'usine de dessalement (1,3 milliard $) est, elle, jugée trop basse. Enfin, les économies de 300 à 400 millions $ prévues suite à l'optimisation opérationnelle sont de même présentées comme peu crédibles.

Source: Africa Mining Intelligence

Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires