Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Face aux policiers espagnols, les nôtres sont des enfants de chœur…


A.O.S.A
Vendredi 28 Septembre 2012 - 10:39


Face aux policiers espagnols, les nôtres sont des enfants de chœur…
Quand on voit ce qui s’est passé à Madrid mardi dernier, la répression sauvage, on ne peut qu’être admiratif du courage des espagnols qui vont manifester à main nue en sachant qu’ils subiront des coups terribles. La rage avec laquelle le peuple espagnol se lève pour manifester pacifiquement malgré les coups est une leçon de courage extraordinaire. On a pu voir cela aussi en Grèce mais pas en France ni en Italie où on ne voit de pareilles scènes que lorsque les banlieues s’enflamment. Il faut dire que la situation économique en France et même en Italie n’est pas celle de l’Espagne et encore moins celle de la Grèce.
 
Si par malheur la France devait passer par là, on verrait peut-être des scènes pareilles au pays de 1789. Cela dit bien avant la crise, on a déjà vu les espagnols toujours sortir en masse dès qu’il faut manifester. Il y a chez eux comme une culture de la révolte qui n’a pas été perdue. En France, on dirait que cette culture de la révolte a été perdue ; de là que la France est le pays qui consomme le plus d’antidépresseurs comme si la révolte contenue sans pouvoir être extériorisée détruit l’individu de l’intérieur. 
 
Voir ces policiers armés de pistolets à la ceinture, de matraques, de gilets pare-balles frapper sans ménagement des vieux et des femmes désarmés, c’est le signe que le système a peur. Mater, mater n’est pas toujours la solution quand on vit dans des pays démocratiques car alors on fait le lit définitivement des extrêmes qui peuvent prendre le pouvoir par les urnes. De restera-t-il alors de la cohésion européenne si la crise que l’Europe traverse ne s’arrange pas ? Après les immigrés africains, asiatiques et de l’Amérique latine qui seront chassés car trop nombreux quand la misère gronde, les européens risquent de voir se réveiller de vieilles dissensions ancestrales : chacun voudra être maître chez soi et chacun chassera son frère européen quand il n’y aura plus d’africains d’asiatiques ni de latinos à chasser. Il en va ainsi de la marche de la misère. C’est humain, trop humain…
 
Face à la puissance du système financier mondial de la société néo-féodale, on ne peut qu’avoir mal au cœur quand on voit l’innocence avec laquelle les peuples européens s’indignent pacifiquement car de toute façon pour une fois dans l’histoire de l’humanité la force locale du peuple ne peut rien car ses bourreaux sont des systèmes transnationaux. Que des responsables aucun coupable !
 
Nous en parlions tantôt, tout est à refaire depuis zéro ! Depuis le premier qui eut l’idée d’égalité et de justice entre les « citoyens » au beau milieu d’une société féodale d’antan jusqu’aux vacances payées. Toutes les luttes devront être reprises depuis zéro mais mondialement organisées. Ce que nous voyons là n’est que le début, la naissance de l’organisation sociale mondiale des peuples exploités contre un système d’exploitation mondiale qui n’a montré son implacable existence aux peuples endormis que lorsqu’il a trop abusé de l’exploitation jusqu’à créer des crises financières terribles qui ont fait tomber les masques. Le réveil est brutal mais il commence à peine.

lire la suite...
chezvlane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires