Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Face aux islamistes: voilà le déguisement d'Aziz le comédien !


A.O.S.A
Samedi 11 Janvier 2014 - 21:07


Face aux islamistes: voilà le déguisement d'Aziz le comédien !
Quand les ignorants fanatisés viennent à la Présidence réclamer la mise à mort de quelque blasphémateur et autre présumé apostat alors Aziz ouvre son placard et sort son fameux turban de circonstance. Il se met alors devant son grand miroir et le noue de cette façon comme le commandeur des croyants. Ensuite il se pointe et assure que tout sera fait pour châtier le criminel en question. La dernière fois qu'il a sorti ce turban de cette façon c'était pour jurer la perte de Birame; depuis Birame est prix ONU et la présidente de la commission nationale des droits de l'homme a dit à l'ONU que l'état mauritanien lui tend la main...
 
 
Depuis un autre homme a écrit un texte où il cite des extraits historiques de sorte à créer une vive polémique juste parce que c'est un petit forgeron qui ose présenter de tels extraits. La suite on la connaît : le texte est retiré de partout pour éviter le débat et pour que chacun fantasme sur son contenu en fonction de la propagande qui parle de blasphème sans oser dire ce qu'il a écrit et ce jusqu'à la fameuse présidente de la commission nationale des droits de l'homme qui parle " d'écrits hérétiques d'une violence inénarrable que l'auteur confirme en persistant dans sa diatribe contre l'islam et son prophète" ce qui vaut, le rappelle-t-elle, la peine de mort chez nous.
 
Depuis à Nouadhibou pour la première fois le tribunal est attaqué et la ville en proie à des débordements sérieux. A Nouakchott, le célèbre mollah Dedew qui a fait libérer le banquier de la BNM après avoir négocié avec l'état des intérêts sur des flux financiers à hauteur de 5%, déclare que quiconque se moque du prophète mérite la mort sans pardon possible et ce sans oser dire ce qu'a fait le jeune forgeron afin de faire le jeu de la propagande et du mensonge par omission.  Alors voilà les ignorants fanatisés qui croient que le prophète a été insulté en bonne et due forme et l'islam sali, ils courent à la présidence réclamant la peine de mort. Là Aziz sort son turban et le noue à la façon du commandeur des croyants même si on peut douter qu'il ait saisi le texte du jeune forgeron vu son niveau en arabe.

Quand Tawassoul voit qu'il est temps d'entrer dans la danse macabre pour augmenter son cheptel, Jemil ould Mansour demande que les oulémas défendent le prophète alors que lui-même s'est dit à l'époque prêt à jurer sur le saint Coran qu'Aziz ne reviendrait pas de Paris quand il avait le ventre troué.
 
Pendant ce temps, silence de mort dans intelligentsia mauritanienne chez les savants, chercheurs, journalistes sauf de rares exceptions quasiment  inaudibles pour le plus grand nombre par rapport à la force de frappe des silencieux coupables de complicité passive.
 
L'heure est grave en Mauritanie car c'est l'heure du terrorisme intellectuel religieux de la pire espèce celle qui refuse le débat, joue de la propagande en prenant l'islam en otage de leur politique pour terroriser les citoyens et les empêcher d'en savoir plus ou tout simplement de s'exprimer sur les questions qui concernent tous les musulmans du pays.
 
Aziz a longtemps cru qu'il pouvait tenir les islamistes vrais et faux en les caressant dans le sens de la barbe. Il découvre qu'il devient petit à petit otage de l'armée d'ignorants fanatisés qu'ils fabriquent au jour le jour.  Demain, nous serons tous terrorisés car ces gens peuvent prendre n'importe qui, dénaturer ses propos, le jeter en pâture à l'opinion publique avec la bénédiction silencieuse des esprits de la place sans que personne ne bouge ou si peu.

lire la suite...

chezvlane


              

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires