Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

FLAM : "Halte à l´expropriation des terres des populations de la vallée du fleuve !"


Communiqué
Dimanche 23 Février 2014 - 13:35

L´Etat mauritanien vient encore d’octroyer des terres des populations paisibles de la zone Boghé à des hommes d´affaires Saoudiens. Cette décision, dangereuse, s’inscrit dans la droite ligne de la réforme foncière scélérate de 1983 (Ordonnance numéro 83127 du 05 juin 1983) qui vise, rappelons-le, à déposseder les populations paysannes de la vallée du fleuve, pour les transformer en ouvriers agricoles sur leurs terres ancestrales.


Ouvrier agricoles dans un champs du Trarza. Crédit : Noorinfo/MLK
Ouvrier agricoles dans un champs du Trarza. Crédit : Noorinfo/MLK
Cette nouvelle décision  ignore l'avis et les intérêts des populations concernées et  constitue, de fait, un déni du droit de propriété. 
Les FLAM qui ont toujours dénoncé cette réforme à deux vitesses rappellent que la juste  solution au problème réside  dans la mise en oeuvre d´une réforme agraire à caractère NATIONAL, qui procéderait par cercles concentriques : l´accès à la terre d´abord  aux autochtones locaux, puis aux autres nationaux, enfin aux investisseurs sous-régionaux et internationaux, dans la préservation des espaces vitaux des villages  et des droits séculiers des pasteurs, des pêcheurs et des paysans. 
 
Les FLAM s’érigent avec force contre cette décision pernicieuse et mettent en garde le gouvernement sur les tentatives, en coulisse, de légaliser ces spoliations de terres par l’octroi de titres fonciers aux prédateurs.
 
- Elles  expriment ici leur soutien et toute leur solidarite aux populations victimes de cette politique d´occupation, en particulier à celles de Donaye.
 
- Elles appellent les autorités administratives à mesurer  le danger de telles pratiques à la limite  de provocation. On ne peut  initier des projets de developpement qui se veulent viables, sans associer les acteurs ruraux concernés; « Ce qui est fait pour nous, que d’autres ont décidé sans nous, est en réalité contre nous » disait Nelson Mandela .
 
Le Système a changé de visage mais non de message.
 
Nouakchott le 23 fèvrier 2014
Le département de la communication
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire