Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

FIFA : dans son village natal, le « gentil » Sepp Blatter « n'est pas coupable »


Sport
Samedi 13 Juin 2015 - 12:34

C’est un bâtiment austère, dont le nom est inscrit en grosses lettres sur la façade principale : « Sepp Blatter ». Nous sommes à Viège, en Suisse, dans le touristique canton du Valais. Construit juste en dessous de l’église des Trois-Rois,


FIFA : dans son village natal, le « gentil » Sepp Blatter « n'est pas coupable »
 l’établissement scolaire a été rebaptisé ainsi en 1998, lorsque la carrière de Joseph « Sepp » Blatter, enfant du pays, était à son apogée en tant que président de la FIFA.

L’hommage ne s’arrête pas au nom de l’établissement. Dans une étonnante mise en abyme, le portrait de l’ex-dirigeant du football mondial est même accroché à l’entrée de l’école. Sur le cliché, un peu jauni, M. Blatter visse une plaque à son nom en souriant. Il a été l’un des élèves de cette Primarschulhause entre 1943 et 1948.

Pourquoi s’en choquer ? Blatter est un héros, ici. Il suffit d’écouter ce que pensent Katarina, Sabina et Nicole, âgées de 12 et 13 ans, qui sortent de l’école Sepp Blatter en bavardant. « Il n’a rien fait ! Il est gentil, il n’est pas coupable ! », lancent-elles en chœur, laissant ainsi entrevoir leurs appareils dentaires. Peu importe les soupçons de corruption l’entourant ou les raisons de sa démission surprise après dix-sept ans de règne. Chez elles, Sepp Blatter est une star.

Blatter, un patronyme répandu à Viège
Il faut dire que, dans cette bourgade de quelque 7 300 habitants, le nom de « Blatter » est très répandu. Le village, encerclé par les Alpes, comporte un centre historique petit mais charmant, avec ses vieilles maisons en bois et ses drapeaux à la croix helvétique. Dans cette partie du canton, on parle le « haut-valaisan », un patois alémanique si particulier que même des Zurichois ont parfois du mal à le comprendre.

C’est dans cette vallée reculée que naît Sepp Blatter en 1936, tout près de la gare de Viège, dans un immeuble modeste abritant aujourd’hui les bureaux flambant neufs de la banque UBS. Blatter fera de brillantes études alors qu’il vient d’une famille plutôt modeste – son père était chef d’atelier dans l’entreprise pharmaceutique Lonza, l’un des fleurons industriels du coin.

A Viège, les habitants saluent le « courage » de Sepp Blatter. « En démissionnant juste après avoir été réélu, il ne part pas sur un échec, il donne une fin positive à sa carrière », explique Estelle, une jeune maman qui promène ses enfants dans la Bahnhofstrasse, la rue de la gare. Et l’enquête pour corruption ? « S’il avait eu quelque chose à se reprocher, ce serait déjà sorti. » A deux pas, sur la terrasse du bistrot Napoléon, c’est l’heure de l’apéritif. « On ne sait pas encore comment cela finira, mais il a bien travaillé, dit Toni, qui boit une bière avec trois amis. Les Américains, qu’ils s’occupent de leurs affaires ! »

Dans ces rues pavées, Sepp Blatter est en terrain conquis : le propriétaire du bistrot Napoléon n’est autre que son beau-fils. Et quelques mètres plus loin, sur la Kaufplatz, l’ex-président de la FIFA a toujours son pied-à-terre, un appartement en attique avec un petit balcon, dont, ce jour-là, les volets sont fermés.

A Viège, le battage médiatique autour de la FIFA a quelque peu échaudé les esprits. Face aux questions, les commerçants ferment leurs portes. A l’office de tourisme, on craint les mauvaises répercussions sur l’économie locale. « Nous avons reçu des e-mails critiques, dit la jeune femme à l’accueil, qui tient à rester anonyme. Les gens voudraient que l’on change le nom de notre école. » En 2012, à la suite d’une bisbille entre la FIFA et le FC Sion, une équipe de football du même canton, une pétition avait déjà circulé dans le même but. En vain.

Marie Maurisse (Genève, correspondance)
lemonde.fr
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter