Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

FFRIM - Affaire Massa Diarra – Ahmedou Ould M’Beirick : Réactions


Sport
Samedi 12 Janvier 2013 - 15:24

Dans un article publié sur Maurifoot et ayant comme titre « FFRIM : Les Boxeurs de la Fédé », nous avions évoqué une vive altercation qui aurait opposé le secrétaire général de la FFRIM Massa Diarra et le directeur de l’Éducation CAF/FFRIM, Ahmedou Ould M’Beirick. Ce dernier, après avoir pris lecture de notre papier, a tenu à réagir pour aplanir les faits. Voici sa réaction.


Ahmedou Ould M’Beirick - Directeur de l’Education CAF/FF RIM

FFRIM - Affaire Massa Diarra – Ahmedou Ould M’Beirick : Réactions
 « Dans un posting qui m'est parvenu aujourd’hui sur mon mail, vous relatiez, non sans acharnement contre ma modeste personne, une bagarre qui m'aurait opposée au siège de la FF RIM, à Monsieur Massa DIARRA. Je tiens à vous exprimer toute mon indignation pour cette information même mise au conditionnel et attribuée à « un ancien journaliste de la Fédération », comme vous l'appelez, non sans ironie.

Dans la collaboration de tous les jours, il peut toujours y avoir une discussion chaude sur une vision ou une approche donnée sur une question donnée, mais jamais, il y a eu bagarre. Tel a été le cas ce 31 Décembre autour d’un sujet de travail, sans jamais que la discussion ne dépasse une discussion. Deux autres affirmations gratuites de l’information méritent, de ma part, des éclaircissements :

· Le Président de la FF RIM n’était pas du tout présent

· L’incident a été vite réglé

Je sais qu'avant vous, certains journalistes ont relayé une telle information, mais sans ces paires de gants en image, que vous avez conçues comme par désir d’amplifier un incident-somme toute- banal. Mais ceux-ci avaient leurs motivations et leurs desseins inavoués. Quant à Maurifoot, je pensais et continue à penser que les règles de convenance et surtout de déontologie l'empêchaient et l'empêcheront toujours de se livrer à de telles pratiques propres à d'autres.

Par respect à la presse, à sa noble mission et en démocrate, je n'ai jamais réagi à une quelconque publication contre ma personne; seulement, cette fois-ci Maurifoot a dépassé l'entendement humain, en publiant une histoire de toutes pièces qui n'a existé que dans la fertile imagination de ceux qui l'ont créée. J’ose espérer que la vérité, toute la vérité sera rétablie sur cette grave accusation et les motivations de sa publication.

Le contraire signifierait que l’on s’acharne contre une personne et une institution et que, quelque part, les journalistes, même les plus honnêtes et les plus indépendants peuvent, pour autant, être commandités. Sentiments les meilleurs. »

Réaction de Maurifoot

FFRIM - Affaire Massa Diarra – Ahmedou Ould M’Beirick : Réactions
L’équipe Maurifoot a pris acte de cette mise au point, mais tient elle aussi, à remettre les choses dans l’ordre. Nous pensons que l’on peut contester nos méthodes de travail, mais jamais au plus grand jamais notre honnêteté. Les motivations de la publication de l’article en question sont les mêmes qui nous ont toujours poussé à parler du football mauritanien. C'est-à-dire dans le seul but d’informer nos lecteurs. Nous ne cherchons ni à semer la zizanie entre membres du Bureau Fédéral, ni à véhiculer de fausses rumeurs. C’est n’est nullement dans notre intérêt.

Pour en revenir au différend qui avait opposé M. Massa à M. Ahmedou, nous allons relater les faits tels qu’ils se sont produit selon notre source, le lundi 31 décembre 2012 dans les locaux de la FFRIM. Après la nomination du nouveau Directeur Technique Nationale (Raye Fall), la FIFA a demandé à recevoir les détails du recrutement. Une lettre de correspondance avait alors été soigneusement préparée par Ahmedou Ould M’Beirick, qui avait omis volontairement un détail important. Celui qu’il serait sous les ordres du DTN. Problème d’égo ? Massa Diarra est alors intervenu en ordonnant à M. Ahmedou de rectifier le courrier. C’est à ce moment que survient une vive altercation verbale entre les deux hommes, après que M. Massa ait rétorqué à M. Ahmedou « que quoi qu’il fasse, il sera sous les commandes de son supérieur hiérarchique, en l’occurrence le DTN, qui lui-même dépendra du secrétaire général de la FFRIM (Massa). » Nous vous épargnerons, les invectives, les injures et les offenses échangées par la suite.

Comme nous l’avions expliqué dans notre précédent article, le président de la FFRIM Ahmed Yahya a bel et bien pris parti pour Massa Diarra. Et l’incident ayant alors pris de l’ampleur, a été finalement réglé à l’amiable par Moussa Khairy. Quant à l'histoire des coups de poing, elle a été reprise sur le blog d’un ancien journaliste de la Fédération, d'où la mise au conditionnel.

Ainsi, jusqu’à preuve du contraire, Maurifoot n’a rien inventé. Nous tenons à rappeler encore une fois que Maurifoot n’est en guerre contre personne. Si certains ont pu être choqués par certains de nos propos, nous tenons à nous en excuser. Pour conclure, nous remercions Monsieur Ahmedou M’Beirick d’avoir pris le temps de réagir dans un style qui lui est propre. Même si les insinuations gratuites n’ont pas été très appréciées.



Sportivement,
L’équipe Maurifoot

Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter